Déplacements - Transports

Voiture à air comprimé, le bout du tunnel approche !

Une autre alternative pour les déplacements en automobile

Témoignages.re / 4 août 2009

Si, jusqu’alors, la voiture à air comprimé faisait office d’arlésienne, elle nous revient aujourd’hui dans une version différente, plus adaptée au marché auquel elle se destine et avec une appellation "tendance" : AIRPod, qui n’est pas sans rappeler la dénomination des célèbres baladeurs MP3 d’Apple. À l’inverse des nombreux autres prototypes du fabricant MDI (Motor Development International), l’AIRPod est présenté dans une version d’ores et déjà fort aboutie, dont sept exemplaires vont être testés dès ce mois, par Air France et KLM, sur les sites de Paris-Charles de Gaulle et Amsterdam-Schiphol. 



Le concept de ce véhicule, initié par Guy Nègre, repose sur un moteur mono-énergie à air comprimé, sans aucun rejet polluant à l’utilisation. Alimenté par un réservoir de 200 litres, à une pression de 350 bars, l’AIRPod offre une autonomie variant entre 120 et 200 km selon l’utilisation qui en est faite (charge, vitesse, etc…). Affichant clairement sa vocation urbaine : 2,07 mètres de long, 1,60 mètre de large et 1,74 mètre de haut pour un rayon de braquage record de 1,90 mètre, la MDI AIRPod se limite à une vitesse maxi comprise entre 45 et 70 km/h selon sa version. 
Reposant sur 4 roues, dont 2 jumelées à l’avant en position centrale, elle se présente sous un design étonnant, qui ne laissera personne indifférent. En accédant à l’intérieur, par le hayon situé à l’avant du véhicule, le conducteur trouve en lieu et place du traditionnel volant un simple levier se terminant par un joystick, tandis qu’au plancher, les choses sont plus conventionnelles avec deux pédales (frein et accélérateur). Malgré son gabarit très réduit (60 cm de moins qu’une Smart !), son habitabilité est étonnante. En effet, selon la version, plus d’un mètre cube de marchandises ou deux adultes et un enfant peuvent y prendre place en plus du conducteur, le tout pour un poids en charge d’environ 500 kg.

Le plein d’air s’effectue à l’aide d’un compresseur électrique du commerce (entre 3 et 4 heures de charge), mais la mise en place de stations d’air à haute pression promet un remplissage en 3 minutes. Économiquement, le coût d’utilisation oscille entre 0,5 et 1 euro d’électricité aux 100 km. Au niveau tarif, la facture d’achat devrait s’élever à environ 6.000 euros selon MDI, un montant qui semble nettement plus réaliste que ceux des annonces précédentes.
Selon Guy Nègre, prévu pour une commercialisation en fin d’année 2009, début 2010, ce véhicule devrait essentiellement intéresser les flottes de location de véhicules urbains type Autolib’ (1), et des structures aux besoins spécifiques de déplacement/livraison en milieu urbain ou en recherche d’image "propre" comme des compagnies aériennes, par exemple. Une fois l’homologation obtenue, les premiers exemplaires destinés à la vente seront fabriqués en France à Carros, à côté de Nice, sachant que d’autres unités de production indépendantes pourraient voir le jour ici et là sur le territoire métropolitain, si le succès est au rendez-vous. En effet, la fabrication de l’AIRPod repose sur un concept local fabrication-distribution propre à MDI. 

Trois gammes, toutes avec le même moteur à air comprimé, sont pressenties : 
AIRPod Passagers — la version de base destinée au transport de personnes (jusqu’à 3 adultes et un enfant) ; AIRPod Cargo — avec une seule place pour le conducteur, elle possède un volume de chargement supérieur à un mètre cube ; 
AIRPod Baby — deux places frontales et un coffre de plus de 500 litres, le tout pour moins de 1,80 mètres de long, en font la version la plus polyvalente de MDI. 

En espérant qu’il ne s’agisse pas d’une nouvelle annonce non suivie d’effet, le concept de l’AIRPod semble cumuler bien des avantages pour enfin parvenir à la phase commercialisation et connaître le succès sur son créneau. En effet, même si la technologie à air comprimé ne s’affranchit pas de l’électricité pour remplir ses réservoirs, son bilan énergétique et environnemental est sans commune mesure très supérieur aux véhicules électriques que l’on voit apparaître ici et là, ne serait-ce qu’en l’absence de batterie.

Pascal Farcy

(1)
Avec Autolib’ vous disposez d’une voiture quand vous le souhaitez pour une heure ou 2 jusqu’à quelques jours, sans autre souci que de la conduire. www.autolib.fr



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le passage de l’article le plus important ("Une fois l’homologation obtenue...") est évacué comme s’il s’agissait d’une simple formalité. Cependant, pour un béotien comme moi, sans cette étape formelle (et essentielle), tout le reste n’est que virtuel ! Et s’agissant d’une étape aussi importante dans l’évolution des technologies, on ne peut pas "faire comme si" (comme si c’était acquis d’avance...).
    Les dates, les prix, les performances, tout cela est à mettre au conditionnel, car issu de la communication publicitaire du fabricant (ce qui en relativise le caractère informatif), puisqu’aucun spécialiste indépendant n’a jamais pu tester un véhicule de MDI, ce qui aurait pu être utilement précisé.
    Conclusion ? Commencez par annoncer la date prévue pour l’homologation de l’Airpod.
    Il y aura alors certainement matière à écrire une mise à jour de cet article, ce que vous pourriez prévoir dès maintenant. A mon avis, vos lecteurs en seront remplis d’impatience. Et alors, la suite constituera une version plus crédible de l’histoire de la future voiture à air comprimé.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com