Ecolo’Run

Aquakarma, créateur de murs végétaux

La rubrique de l’écologie à La Réunion et dans le monde

Cinthia Fontaine / 31 octobre 2012

Aquakarma fabrique et commercialise des murs végétaux ainsi qu’un nouveau concept de toiture végétale à installer sur n’importe quel toit en tôle sans avoir à consolider la charpente.

JPEG - 37.2 ko

L’entreprise a été créée par Benoît Dumortier en 2008, qui saisissait alors l’occasion de faire de sa passion son métier. C’est au fil des années qu’il a réussi à améliorer la technique qu’il utilise à base d’un support en feutrine afin de l’adapter aux différentes situations rencontrées. En effet selon qu’il soit à l’intérieur ou l’extérieur, en plein soleil ou à l’ombre, les végétaux qui composent la couverture doivent être en adéquation avec les conditions.

Un mur végétal est basé sur un principe de culture hydroponique. Une ossature métallique permettant une circulation de l’air est la base du mur. Une plaque de pvc servira de fond étanche à la structure de manière à contenir l’humidité du côté des plantes. Sur ce support, ce sont un complexe de trois feutrines de différents types qui seront posées. Elles serviront à la fois de support pour l’enracinement des plantes et permettront le maintien d’une humidité favorable à la croissance des végétaux. Ces feutrines sont fabriquées à partir de matériaux recyclés et sont entièrement imputrescibles. Un système d’arrosage programmé en circuit fermé permettra le maintien nécessaire de l’humidité du support. Le bassin d’eau qui est à la base des murs peut aussi si les conditions le permettent accueillir des poissons créant ainsi un mini-biotope où tout sert. C’est sur ce support que seront plantés les végétaux selon l’implantation et les conditions du mur.

Des fresques végétales

C’est sur cette base que l’on crée la fresque végétale. « Toutes les plantes peuvent être utilisées » explique Benoît Dumortier, « le choix est dirigé par les conditions climatiques et non par le support qui peut accueillir de toutes petites comme de grosses plantes ».

L’entretien consiste à maintenir des actions de prévention afin d’éviter l’installation de parasites ou de maladies. Pour Benoît, « la prévention a comme avantage de pouvoir utiliser des produits biologiques alors qu’une fois le problème installé, on est souvent obligé d’utiliser des produits bien plus forts ».

A l’installation d’un mur, Aquakarma offre un suivi de 1 mois où tout est expliqué. L’entreprise propose également d’assurer l’entretien annuel, choix qui est largement plébiscité par les clients, qui permet de garder le mur toujours « au top ».

Au nombre des réalisations d’Aquakarma, on peut citer le mur végétal de la galerie commercial Duparc à Sainte-Marie ainsi que celui de la DAAF. Les 4 murs végétaux de Gillot ont été installés, il y a un an. «  Ce n’est pas une bonne vitrine actuellement car le manque de luminosité a nui à la croissance des plantes, mais c’est un problème qui va être prochainement réglé avec l’installation prochaine d’un nouveau éclairage plus adapté » précise le jeune chef d’entreprise.

« Il n’y a pas de limitation de surface, tout peut se végétaliser, du tableau à un abri de jardin à une toiture entière » souligne Benoît.

Isolation phonique et thermique

En plus de leurs qualités décoratives, les murs et toitures végétaux ont deux gros avantages, ils apportent une isolation phonique qui permet de réduire le bruit de 50db et permettent un gain thermique non négligeable, en cours d’évaluation, il pourrait tourner autour de 10° de baisse de température.

L’entreprise a déposé un brevet sur ses toitures végétales d’un concept nouveau. La toiture végétalisée est constituée de plaques visées sur des rails à l’image des cellules photovoltaïques, installées en écailles afin de maintenir le circuit d’eau. Elles ont l’avantage de pouvoir êtres posées sur tout toit en tôle, rapidement et sans travaux préalables.

Les murs végétaux sont accessibles à partir d’environ 750 euros le m2, mais ce chiffre peut monter selon le choix des végétaux ou des besoins de consolidations des murs porteurs. Ils sont bien entendu à destination du publics comme du privé. L’entreprise a d’ors et déjà, son carnet de commande rempli, aussi il vaut mieux prévoir un délai de 2 à 3 mois avant la mise en place de nouveaux projets.

CF

JPEG - 66.4 ko
JPEG - 61.1 ko
(photos BM)


Kanalreunion.com