Ecolo’Run

La déchèterie de la Rivière Saint-Etienne élue "Meilleur point de collecte"

Saint-Pierre

Témoignages.re / 20 juin 2013

La déchèterie de la Rivière Saint-Etienne a été élue "Meilleur point de collecte 2012 de lampes usagées" parmi toutes les déchèteries de la région. C’est Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif en charge de la collecte et du recyclage des lampes, qui lui a remis ce titre et tient à féliciter tous les habitants de Saint-Pierre pour cette performance.


Les Réunionnais recyclent de plus en plus leurs lampes

Avec 168 lampes collectées et recyclées pour 1.000 habitants en 2012, La Réunion a progressé de 56% par rapport à 2011. Les habitants de La Réunion ont ainsi adopté ce nouveau geste de tri et se mobilisent un maximum grâce notamment à l’implication des points de collecte. C’est l’effort des habitants de Saint ?Pierre qui a permis de contribuer à l’élection de ce point de collecte exemplaire. Chaque année, pour valoriser dans chaque région française l’effort de ses partenaires de collecte des lampes et néons usagés, Récylum met en avant les meilleurs d’entre eux.

Catégorie : Déchèterie municipale : le gagnant est la déchèterie de la Rivière Saint-Etienne avec 750 kilos de lampes et néons collectés.

Les Français de plus en plus impliqués et volontaires

Les Français semblent de plus en plus concernés par les enjeux du recyclage, avec 62% qui déclarent recycler leurs lampes. Les points de collecte, qu’ils soient ouverts au grand public ou aux professionnels, participent activement à mieux informer les citoyens. Ainsi, 80% des Français disent avoir vu un point de collecte de lampes usagées en magasin ou déchèterie en 2012 contre seulement 50% en 2010.

Aujourd’hui, le recyclage des lampes usagées est à portée de tous

Nous utilisons tous des lampes pour nous éclairer dès que la lumière naturelle est insuffisante : des néons dans la cuisine, des ampoules à incandescence dans les lieux de passage tels qu’un couloir, des lampes basse consommation dans le séjour.

Certaines de ces lampes, de par leur composition, doivent être recyclées lorsqu’elles arrivent en fin de vie.

• Les lampes qui doivent être recyclées

Il s’agit de toutes les lampes qui portent le symbole “poubelle barrée”.

Parce que 90% de leurs composants sont recyclables et qu’elles contiennent une infime quantité de mercure, substance potentiellement dangereuse, il est nécessaire de les collecter afin de les faire traiter séparément des autres déchets. Il s’agit principalement :

- Des tubes fluorescents appelés couramment, mais improprement, « néons ».

- Des lampes fluo-compactes dites « lampes basse consommation » (LBC). Elles utilisent la même technologie que les tubes fluorescents et sont tout simplement des petits tubes fluorescents pliés.

- Des lampes à LED (diodes électroluminescentes). Récentes sur le marché des lampes, les lampes à LED ne contiennent pas de mercure, mais un circuit électronique qui nécessite qu’elles soient également recyclées.

- Des lampes techniques telles que les lampes à vapeur de mercure, les lampes sodium basse ou haute pression, les lampes à iodure métallique, etc. Ce sont des lampes utilisées pour l’éclairage public, industriel, des commerces, parcs et jardins, etc.

• Les lampes qui doivent être jetées à la poubelle

Il s’agit de toutes ampoules à incandescence “classiques” et halogènes.

Leur composition ne nécessite pas de traitement particulier, ce qui permet leur élimination avec les déchets ménagers, mais surtout pas avec le verre d’emballage. Et s’il fallait les collecter, l’impact sur l’environnement des milliers de camions utilisés pour leur transport ne serait pas compensé par les gains écologiques issus de leur recyclage.

• Particuliers : deux solutions simples pour recycler vos lampes

- Les rapporter à un point de vente,

- Les déposer dans une déchèterie participante. Selon une enquête menée par Récylum en mai 2008, 70% des 4.300 déchèteries françaises proposent un service de collecte des lampes.

• Pour les détenteurs professionnels

- Les déposer gratuitement

Dans le cas de petites quantités de lampes, les professionnels peuvent :

- Les rapporter chez leur distributeur professionnel,

- Les déposer en déchèterie, la majorité acceptant gratuitement les lampes usagées des “petits professionnels” (artisans, commerçants…),

- Faire appel à un prestataire de collecte ou de maintenance d’éclairage,

- Faire appel directement à Récylum.
Recycler les lampes usagées pour protéger l’environnement

Les lampes qui doivent être recyclées sont écologiques à l’usage, car elles consomment jusqu’à 5 fois moins d’électricité et durent jusqu’à 10 fois plus longtemps que les ampoules classiques. Cependant, leur bénéfice environnemental n’est total que si on les recycle en fin de vie.

• Préserver les ressources naturelles et diminuer le volume de nos déchets

Plus de 90% du poids des lampes peut être recyclé (verre, métaux).

Par exemple, on utilise le verre des tubes fluorescents pour en fabriquer de nouveaux. L’utilisation de débris de verre (calcin) permet d’économiser 700 kg de sable par tonne de verre fabriqué. On économise également 150 kg de soude ou potasse et 100 kg de calcaire.

• Économiser l’énergie

Produire des tubes fluorescents à partir de verre recyclé nécessite aussi moins d’énergie, puisque le verre a un niveau de fusion inférieur à celui du sable. On économise également l’énergie nécessaire à l’extraction du sable, qui compose le verre à 70%.

Une tonne de calcin utilisée permet d’éviter le rejet de 500 kg de CO2 en moyenne.

• Neutraliser les risques de pollution par le mercure

Si le mercure contenu dans une lampe en infime quantité (0,005%) ne représente aucun danger en cas de “casse occasionnelle”, il devient potentiellement dangereux pour l’environnement à l’échelle des dizaines de millions de lampes arrivant en fin de vie chaque année si elles ne sont pas traitées. Ainsi, le recyclage des lampes permet de récupérer et neutraliser le mercure, empêchant son rejet dans l’atmosphère ou dans les sols.
Un éco-organisme pour la collecte et le recyclage

Récylum est l’éco-organisme à but non lucratif en charge de la collecte et du recyclage des lampes usagées, et également agréé depuis le 15 août 2012 pour les équipements électriques et électroniques professionnels (DEEE Pro) du bâtiment, de l’industrie et du médical : matériels d’éclairage, de régulation et de contrôle, instruments de mesure, équipements médicaux…

Un numéro Azur : 0810-001-777 (prix d’un appel local)


Kanalreunion.com