Education-Formation

257 lauréats récompensés à la CCIR

Filières “Commerce et Services” et “Industrie et BTP”

Sophie Périabe / 17 septembre 2010

Mercredi, 257 lauréats des filières “Commerce et Services” et “Industrie et BTP” de la Chambre de commerce et d’industrie ont reçu leur diplôme, du CAP au Bac+2, lors d’une cérémonie très officielle. Basées sur l’alternance, ces formations permettent aux diplômés d’entrer dans la vie active ou de poursuivre leurs études.

Familles, tuteurs, maîtres de stage, chefs d’entreprise, des élus également étaient présents hier matin à l’antenne Sud de la CCIR pour féliciter les 257 diplômés des filières “Commerce et Services” et “Industrie et BTP”. Ces formations professionnelles basées sur l’alternance attirent chaque année de nombreux jeunes très motivés qui désirent acquérir des connaissances théoriques et toucher au monde de l’entreprise. « Nous affichons un taux d’insertion de près de 70% », souligne Brigitte Fauvel, responsable de la Communication pour la formation de la CCIR. D’ailleurs, pour bénéficier des aides de l’Europe, la CCIR a l’obligation d’enregistrer un taux d’insertion minimum de 60%. Après l’obtention de leur diplôme, les lauréats se tournent soit vers la vie active ou alors poursuivent des études à Bac+3 par exemple.

L’expérience professionnelle, un atout à l’embauche

C’est le cas de la majore de la promotion “Gestionnaire d’unité commerciale et de distribution” de l’École de commerce et de distribution (ECD) de la CCIR, Élodie Darmalingom. Titulaire aujourd’hui d’un diplôme Bac+2, elle a choisi de se perfectionner par une formation toujours à l’ECD en Bac+3 dans l’espoir d’être embauchée plus facilement par la suite.
Cette jeune femme de 20 ans a suivi la formation dispensée par l’ECD car « je souhaitais avoir de l’expérience professionnelle tout en ayant les connaissances théoriques ». Après s’être tournée vers une filière artistique après le baccalauréat, elle s’est ensuite réorientée vers une formation plus professionnalisante. « Mon objectif était d’entrer dans la vie active. J’ai donc choisi une formation à l’ECD de la CCIR, elle me permet de toucher réellement au monde de l’entreprise » contrairement aux filières traditionnelles de l’Éducation nationale.
Durant ces 2 années, Élodie a jonglé entre les cours à l’ECD et les stages en entreprise à la Saga du Rhum, musée dédié au rhum situé à Saint-Pierre. « J’ai pu participer au développement de cette entreprise, qui est encore toute jeune. Et je continue aujourd’hui ». En effet, Élodie suit actuellement une formation à Bac+3 de “Manager de la distribution” à l’ECD de la CCIR. La jeune femme souhaite approfondir ses connaissances et se perfectionner, ce qui lui permettra de gérer une équipe. « Je veux continuer à évoluer dans cette entreprise et être embauchée par la suite », soutient Élodie Darmalingom, très confiante quant à son avenir professionnel. Pour elle, l’expérience professionnelle acquise au cours de ces 3 années sera un véritable atout à l’embauche.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com