Education-Formation

CGTR Educ’action : « contraintes pédagogiques : un artifice pour ne pas prolonger la présence élèves en hiver austral »

Après les propositions du recteur

Témoignages.re / 4 février 2014

La CGTR Educ’action estime que l’argument des contraintes techniques pour refuser de repousser la rentrée au mois de février est un « artifice ». Voici son communiqué :

Le collectif Réunion des lycéens reçu par le recteur cet après midi ne s’en ait pas laissé compter. Il a ainsi continué à exiger à minima une rentrée en février et comme élément de récupération des jours accordés en plus pendant la période chaude, une reprise plus tôt en Aout.
Le recteur a continué de mettre en avant les désormais fameuses « contraintes pédagogiques » pour refuser une reprise des cours anticipée en Aout.
Le recteur refuse toujours d’épouser la voie du bon sens, à savoir des vacances plus longues en été austral compensée par un temps de présence élève plus important pendant la période fraiche.

Cela revient concrètement à faire travailler les élèves de La Réunion plus longtemps pendant la période chaude alors que les élèves en métropole quant à eux bénéficient des vacances les plus longues pendant les périodes de fortes chaleurs.

La CGTR Educ’action affirme qu’il est possible de bouger le curseur en août et d’organiser la rentrée dans les premiers jours d’août contrairement à ce qu’avance le recteur.

Syndicat majoritaire au rectorat de La Réunion, notamment parmi les personnels administratifs, nous savons que c’est techniquement possible. Dire le contraire relève au mieux de la mauvaise foi, au pire de la méconnaissance des règles de gestion et de procédures.

De plus dans l’absolu, que doit-on privilégier ? Une organisation administrative qu’ont peut adapter ou l’intérêt des élèves ? Pour la CGTR Educ’action, poser la question, c’est y répondre.

Lorsqu’on examine attentivement le nouveau projet du recteur, on s’aperçoit que le rognage rectoral continue avec une rentrée au 26 janvier 2015, au 25 janvier en 2016 et au 23 janvier en 2017. Par rapport à la rentrée de janvier 2014 qui a eu lieu le 20 janvier, ca ne fait au final au terme du nouveau calendrier proposé que 3 jours de différence soit peanuts

Comment le recteur peut il penser que nous allons accepter une telle proposition qui ne change que très très très marginalement la donne d’autant que la logique d’un calendrier qui tend à se rapprocher au fil du temps de plus en plus du calendrier métropolitain perdure

Alors monsieur le Recteur, assez de votre discours sur les contraintes pédagogiques pour ne pas bouger le curseur du calendrier en août. Assez des manœuvres dilatoires de type « j’ai besoin de consulter tous les acteurs du système éducatif » alors que tous s’accordent à vouloir des vacances plus longues en été et plus courtes en hiver et que tous vous l’ont déjà signifié publiquement

Pas de rentrée avant février ! Assez du rognage rectoral qui tend à nous rapprocher de plus en plus du calendrier métropolitain, des vacances plus longues en été et moins longues en hiver et pas le contraire comme aujourd’hui et comme toujours proposé

Assez d’enfumage, répondez aux attentes de La Réunion et de sa jeunesse !


Kanalreunion.com