Education-Formation

Créativité et innovation des Outre-mer à l’honneur

Rencontres Qualitropic

Témoignages.re / 28 novembre 2011

Outre Qualitropic, plusieurs autres clusters ultramarins ont participé aux 6ème rencontres organisées vendredi par le Pôle de compétitivité réunionnais. Des invités venus des Canaries, de la Martinique et de la Polynésie ont donné un aperçu de deux atouts des Outre-mer : la créativité et l’innovation.

Pour la 6ème édition de ses Rencontres organisée vendredi dernier bénéficiait cette année du label « Année des Outre–Mer » Qualitropic a invité ses partenaires ultra‐marins, des régions ultra‐ périphériques de l’Europe (RUP) et des pays et territoires d’outre‐mer (PTOM) sur le thème de : Créativité et Innovation des territoires ultramarins
Cette journée clôturait une séquence de plusieurs jours d’échanges était aussi l’occasion de renforcer le partenariat de Qualitropic avec des clusters ultramarins (Tahiti Fa’ahotu de Polynésie, Pôle Agroalimentaire Région Martinique) et espagnols des Iles Canaries (CABIOMED, CLUBICAN).
Seul pôle de compétitivité Outre‐Mer, Qualitropic bénéficie aujourd’hui d’une forte visibilité nationale et internationale. De nombreux clusters (voir définition page suivante) sont venus vers Qualitropic, apprendre de son réseau, de sa méthodologie.
Entre territoires de même profil, aux ressources parfois proches, il est toujours plus porteur de travailler ensemble pour permettre de voir aboutir des projets ambitieux.
Par exemple, La Polynésie et La Martinique produisent et transforment de nombreuses plantes aromatiques de plus en plus utilisées en santé humaine et en cosmétique. Les pistes de recherche à même, ensuite, de générer de l’activité économique, du développement et de l’emploi sont infinies.


Qualitropic : 33 projets accompagnés pour un montant de 30 millions d’euros

À l’occasion de ses 6èmes Rencontres consacrées à la « créativité et l’innovation en territoires ultramarins », Qualitropic dresse un solide bilan après 6 années d’exercice. Comme tous les ans, Qualitropic, seul pôle de compétitivité des DOM, organise ses Rencontres. Cette 6ème édition est placée sous le signe de « la créativité et l’innovation au sein des RUP » (régions ultrapériphériques de l’Europe) et des PTOM (Pays et Territoires d’Outre‐Mer), ou comment mettre en commun les savoir faire de nos territoires.
« Cette journée confirme que l’innovation et la recherche sont porteuses de solutions concrètes en matière de développement pour nos entreprises réunionnaises. La plupart l’ont d’ailleurs déjà bien compris. Se rapprocher des territoires qui nous ressemblent est également une force à exploiter, pour inventer ensemble des pistes de développement qui créeront de la valeur ajoutée, ouvriront sur de nouveaux marchés et généreront les emplois durables de demain », déclare Jean‐Pierre Avril, président de Qualitropic.
Voici le bilan que dresse Qualitropic :

- une dynamique de projet qui s’accélère : sur 43 projets labellisés à ce jour, 17 l’ont été en 2011

- au total, 23 projets financés pour plus de 23 millions d’euros (à hauteur de 9 millions d’euros par l’État et les collectivités, plus de 14millions d’euros en fonds propres) et 10 projets pour 9millions d’euros en attente sur des projets de toute taille, de 70.000 euros à 4 millions d’euros
Ces chiffres montrent bien la dynamique enclenchée à La Réunion : les entreprises locales ont de la ressource. Elles ont compris qu’elles devaient investir pour innove, passer à un autre stade de leur développement, comme le montrent les 14,5 *millions d’euros de fonds propres engagés. Investir pour trouver le nouveau process, le nouveau produit, le nouveau marché.


Qu’est‐ce qu’un cluster ?

Entre recherche publique et entreprises comme dans le domaine des relations interentreprises, la créativité vient de la circulation fréquente et répétée des hommes qui diffuse les savoirs tacites : le produit nouveau viendra de la rencontre entre un thésard et un processus industriel, entre un capital‐risqueur et un chercheur, entre un laboratoire et un marché. À ce jour le cluster qui reste le plus connu c’est la Silicon Valley, cluster de high tech où se mêlent chercheurs, ingénieurs, entrepreneurs et investisseurs.
La définition la plus répandue du cluster : Concentration sur un espace géographique donné d’un groupe d’acteurs économiques et académiques inter‐reliés et innovants (industries, organismes de recherche, d’enseignement supérieur et de valorisation) opérant dans un domaine commun.


Les clusters invités

Tahiti Fa’ahotu, Pôle d’innovation de Polynésie

Lauréate de l’appel à projets “grappes d’entreprises” du Ministère de l’Espace Rural et de l’Aménagement du Territoire français en mai 2010, l’association Tahiti Fa’ahotu, premier pôle d’innovation polynésien rassemble des entreprises polynésiennes et des organismes de recherche et de formation autour d’un objectif commun : l’innovation pour la valorisation des ressources naturelles de la Polynésie. Ses 4 axes de travail : ‐ l’exploitation des ressources naturelles marines ‐ l’exploitation des ressources naturelles terrestres ‐ la biodiversité, les biomolécules d’intérêt et les biotechnologies ‐ les énergies renouvelables et la préservation durable des milieux www.tahitifaahotu.pf

Pôle Agroalimentaire Région Martinique

Le PARM, constitué en association loi 1901 depuis février 2002, est un outil scientifique et technique créé à l’initiative du Conseil Régional de Martinique pour assurer des missions de R & D et d’assistance et conseil aux professionnels du secteur agroalimentaire. Le principal objectif du PARM est de contribuer au développement économique du secteur agroalimentaire par le développement de nouvelles voies de valorisation des productions primaires et le renforcement du niveau de performance des entreprises de transformation. 3 axes pour atteindre cet objectif : ‐ conduire des programmes de R & D ‐ mettre à disposition des entreprises du secteur agroalimentaire des services et des ressources technologiques ‐ favoriser la formation des professionnels, des étudiants... www.parm.asso.fr

CABIOMED, Cluster del Aloe Vera , Biodiversidad y Plantas Medicinales
Le Cluster CABIOMED, créé en 2009 et financé en partie par l’Agence des Canaries pour la recherche, l’innovation et la société de l’information (ACIISI), a été conçu avec l’intention de réunir les agriculteurs, les chercheurs, les designers industriels, le commerce, la logistique et les professionnels du marketing pour travailler ensemble sur l’utilisation de la biodiversité unique des îles Canaries. Avec la création du cluster, les Îles Canaries souhaitent maintenir leur place de leader européen pour la culture et la production d’extraits d’Aloe Vera et ainsi améliorer leurs exportations dans toute l’Europe. Les membres industriels du cluster sont des PME axées pour le moment sur la valorisation de l’Aloe Vera et de ses extraits dans les domaines de la pharmaceutique et de la cosmétologie.

Clubican, Cluster Biotecnología de Canarias
Le cluster spécifique sur les biotechnologies aux Canaries rassemble les agriculteurs, chercheurs, fabricants, designers, spécialistes du marketing, de la logistique, des études et de la commercialisation. Aujourd’hui, les Canaries souhaitent devenir la première région européenne en matière de biotechnologies notamment en étudiant et développant des produits à partir de plantes tropicales et subtropicales. La création du cluster en 2009 vise à promouvoir le secteur et le dynamiser afin de tendre vers cet objectif. Les membres industriels du cluster sont des PME des secteurs : • de la production d’ingrédients et de produits actifs pour la pharmaceutique et la cosmétologie (polyphénols) • de la production de semences de fruits et légumes • de l’amélioration et la production de plants hybrides par des techniques in vivo
Ces 2 clusters souhaitent pouvoir travailler sur des projets européens avec d’autres clusters de régions ultra‐périphériques de l’Europe.


Kanalreunion.com