Education-Formation

Des "Classes de villes" aux couleurs de l’océan

Le Port

Témoignages.re / 1er juillet 2011

La Halle des manifestations du Port recevait hier 350 marmay accompagnés de leurs parents pour une matinée de rencontres autour du travail accompli pendant les "Classes de villes".

Cette 7ème édition de "Classes de villes" s’est déroulée du 28 février au 27 mai dernier. 14 classes de CM1/CM2 ont participé à cette opération, fruit du partenariat entre la Ville du Port et l’Éducation nationale. Cette année, la thématique était "La ville, espace urbain", avec un focus sur le projet du "Mail de l’océan et toute la ville descend vers la mer".
La matinée de restitution présentait un film sur les diverses visites, un spectacle alliant poésies, textes et danses ainsi qu’une exposition de travaux d’élèves, réalisations faites en lien avec les enseignants, la Direction de la vie éducative, le service culturel et les associations de la commune. Cette rencontre se clôturait sur une collation au goût de gâteaux péï.
Le principe des “Classes de villes” est l’échange pendant une semaine entre 2 classes de secteurs différents. Les élèves partent alors chaque matin à la découverte de ce nouveau quartier et des principales infrastructures de la ville du Port. L’après-midi est consacré à des productions d’écrits autour des rencontres et du thème de l’année. L’objectif est de permettre aux enfants de découvrir leur ville et les différents quartiers qui la composent autour de rencontres avec des habitants, des personnalités qui font la vie économique, cultuelle et culturelle de la cité portoise.
Les élèves ont visité l’Hôtel de Ville, l’ashram, l’église, la mosquée, le port lontan. Selon les classes, ils ont appris à connaitre les banians, arbres sacrés visibles aux entrées du Port, ou fait connaissance avec les personnalités cachées derrière les noms des rues. L’école Raymond Mondon a effectué un travail sur le ficus de la Place des Cheminots. Ils étaient présents lors de l’abattage et ont donc assisté au sauvetage de l’arbre, un des seuls de son espèce sur l’île. Ils y ont participé en faisant des boutures à partir des branches coupées. Mais si pour l’instant aucune n’a réussi, le ficus "sycomorus" présente des signes de guérison.
Tous les élèves ont partagé un repas fait généreusement par les membres de l’OPIAPA (Organisation portoise d’information et d’aide aux personnes âgées), l’occasion pour les marmay de faire connaissance avec la vie et la ville du "tan lontan".

CF


Kanalreunion.com