Education-Formation

Face au mur de la rigueur

École de La Saline les Bains

Témoignages.re / 25 août 2011

Le Rectorat a signifié hier que l’école ne bénéficiera pas d’une classe supplémentaire, n’étant pas, selon les dires de l’Administration, prioritaire puisque pas dans les pires. La moyenne d’effectif de l’école est de 27,6 enfants par classe. Moins que la moyenne autorisée par le Rectorat, qui est de 28. Mais une moyenne reste une moyenne. Si, effectivement, les 2 classes de CP naviguent autour de 25 à 26 enfants, les classes de CE2 et CE1 sont déjà en surcharge avec 29 et 30 élèves et la classe de CM2 compte, elle, 33 élèves. Impossible d’accepter un élève de plus, car la superficie de la classe ne le permettra pas. « Avec 33 élèves, on ne peut pas rajouter un bureau », souligne Pascale Forcade, de l’Association de parents d’élèves, jointe au téléphone. « C’est ce que nous aurions voulu montrer en installant cette classe à l’extérieur sur la même superficie, mais devant la pression exercée sur le personnel enseignant, nous avons décidé de ne pas mener cette action. Pourtant, l’école bénéficie d’une salle vide. Comment feront ces élèves pendant les grosses chaleurs ? Cette situation est inacceptable et nous serons là pour le souligner », précise-t-elle. « Face au Rectorat, nous sommes face à un mur. Il nous répond qu’il n’y a plus de postes pour La Réunion, mais alors, où sont passés les 13 postes qui ont disparu ? En tout cas, nous avons compris que le recteur gérait l’Académie comme un chef d’entreprise. Que son objectif était la prime et donc les fermetures de classes pour la mériter. Il n’y aucune motivation pour assurer l’éducation de ces enfants qui pourtant représentent notre futur, notre demain. Manifestement, ce n’est pas la priorité de ce gouvernement. Il ne nous reste plus rien à faire pour cette année, mais nous continuons le combat pour l’avenir de nos enfants », conclut Mme Forcade.
Une réunion interne est organisée vendredi. Mais l’espoir d’une nouvelle classe s’est éteint devant la volonté du recteur de ne pas respecter ces engagements, qui n’annonçaient aucune réduction des effectifs par rapport à l’année dernière.

CF


Kanalreunion.com