Education-Formation

FSU : « Calendrier scolaire : M. Le Recteur contraint au dialogue »

Comité technique

Témoignages.re / 3 février 2014

Suite à la demande de la FSU de traiter la question du calendrier scolaire au Comité Technique d’aujourd’hui, le Recteur de l’Académie de La Réunion a fait quelques propositions. Voici la réaction de la Fédération syndicale unitaire (FSU)

A la veille de rencontrer les lycéens et à la demande expresse de la FSU de faire figurer ce point à l’ordre du jour, M Le Recteur a été contraint de revenir sur la question du calendrier scolaire lors du Comité Technique Académique de ce lundi au point même de le faire déborder sur l’après-midi. Il aura donc fallu un mouvement de colère des lycéens et une initiative de la FSU pour que M. Le Recteur se rende enfin compte qu’un racornissement des congés de l’été austral était un non-sens et que ce sujet ne pouvait se traiter à la légère.

En effet, à l’abri dans un bureau climatisé, il n’est pas toujours facile de réaliser ce que peuvent vivre nos élèves dans beaucoup d’établissements : ballottés tout au long d’une longue journée entre des salles qui, parce qu’elles sont équipées d’ordinateurs sont climatisées à 20 degrés pour passer ensuite brutalement dans celles dont les températures moyennes avoisinent ou dépassent par moments 40 degrés et ensuite suer sang et eau sur les plateaux sportifs ou les ateliers des lycées professionnels dont les températures atteignent actuellement 50 degrés selon nos relevés : la vie d’un élève à la Réunion en ce moment est très pénible et en conduit beaucoup à s’endormir, épuisés de devoir subir de telles conditions de travail.

La « consultation » organisée en juin et quoiqu’en dise M. Le Recteur, a été bâclée, pour ne pas dire autre chose ; en outre elle a oublié les premiers intéressés, à savoir les élèves, qui ces derniers jours donc et avec les moyens qui sont les leurs ont décidé de s’exprimer.

A l’issue du CTA M. Le Recteur nous propose maintenant d’augmenter d’une semaine les vacances de janvier en rognant ailleurs. En outre des discussions vont s’engager dans la semaine, non seulement avec les lycéens mais aussi avec les représentants des parents et des personnels (jeudi 6). Si l’on peut en toute logique considérer que ces propositions constituent une avancée, pour la FSU, celles-ci demeurent encore bien timides ; il est dommage qu’un vrai débat n’ait pas eu lieu en amont : il aurait sans doute évité ce retournement de situation.

Marie-Hélène DOR
Secrétaire départementale de la FSU


Kanalreunion.com