Education-Formation

FSU : « le calendrier scolaire n’est pas adapté »

Fortes pluies - Fermeture des établissements scolaires

Témoignages.re / 1er février 2011

Une fois de plus, les fortes précipitations de ces derniers jours ont mis en exergue les limites du calendrier scolaire actuel. Les établissements scolaires de 19 des 24 communes de l’île étaient fermés hier lundi 31 janvier 2011. Pour Christian Picard, secrétaire général à la Fédération syndicale unitaire (FSU), « le calendrier scolaire n’est pas adapté ». En effet, le syndicat plaide depuis plusieurs années pour l’adoption d’un calendrier « prenant en compte les spécificités climatiques de La Réunion ».

Le calendrier actuel prévoit une rentrée au milieu du mois d’août et une fin d’année scolaire début juillet. « Il y a une réalité. Il faut la prendre en compte. Le calendrier scolaire actuel n’est pas adapté à la situation locale. Les enfants souffrent de la chaleur dans les classes et ils ratent plusieurs jours d’école à cause des fortes pluies », insiste Christian Picard. La FSU propose un calendrier avec une année scolaire qui débuterait à la fin février pour se terminer en décembre. Le rythme serait de 7 semaines de travail et 2 semaines de repos. « Ce calendrier est fait dans l’intérêt de la population et des élèves », détaille le représentant syndical.

Quid des examens de fin d’année, notamment le baccalauréat ? Ils auraient lieu au mois de novembre, pour la FSU. « Les sujets du bac seraient académiques. Ce fut le cas à une époque. On peut de nouveau adopter ce système », précise Marie-Hélène Dor, secrétaire générale adjointe à la FSU. Pas question pour elle de parler de « bac cocotier ». « L’éducation nationale à La Réunion n’est pas un sous produit du bac national. Les faits prouvent que les Réunionnais réussissent dans de grandes écoles en Métropole », rappelle t-elle.

Reste qu’une fois le bac en poche, les jeunes Réunionnais ne pourront pas intégrer immédiatement les universités et les grandes écoles métropolitaines, où l’année scolaire aura débuté depuis plusieurs mois déjà. « Cela ne concerne que 10% des bacheliers réunionnais. Il ne faut pas pénaliser 90% des bacheliers pour une minorité », argue Christian Picard. Il poursuit : « ces jeunes pourront mettre à profit les 9 mois qu’ils auront pour bien préparer leur départ et partir dans de bonnes conditions. C’est sûr que ce n’est pas l’idéal, mais il faut savoir relativiser les choses ».

Le dernier tableau du calendrier scolaire adopté par le rectorat date du 8 juillet 2010. Il fixe le rythme scolaire sur l’île jusqu’en 2014. Un rythme classique avec une rentrée au milieu du mois d’août et une fin d’année prévue début juillet. « Les consultations sur les rythmes scolaires sont mal faites », s’emporte Christian Picard. « Les représentants de parents d’élèves et plusieurs associations se sont dits favorables à la mise en place d’un calendrier climatique. Pas forcément celui de la FSU mais nous pouvons nous asseoir autour d’une table et en discuter », affirme le syndicaliste. « Mais le recteur balaie systématiquement d’un revers de main toutes les propositions sur le calendrier climatique », déplore Christian Picard.


Kanalreunion.com