Education-Formation

Inciter les étudiants et les jeunes diplômés à entreprendre

Pôle de l’Entrepreneuriat étudiant à La Réunion

Sophie Périabe / 27 novembre 2010

Il y a un an, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le Secrétariat d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation lançaient l’appel à projet “Pôles de l’Entrepreneuriat étudiant”. Sur 44 dossiers soumis, 20 ont été labellisés, et celui de La Réunion a terminé en septième position, constituant ainsi le seul Pôle outre-mer.

Développer l’esprit d’entreprendre chez les étudiants et jeunes diplômés (de moins de 3 ans) de l’Université et de l’École de gestion et de commerce (CCIR), telle est l’ambition du P2ER (Pôle de l’entrepreneuriat étudiant à La Réunion).
Concrètement, il s’agit de promouvoir la création d’entreprises pérennes et portées par des équipes d’entrepreneurs. Il s’agit aussi d’accompagner les porteurs de projets et de leur donner la visibilité nécessaire sur les secteurs stratégiques de développement du territoire en mettant à leur disposition les outils leur permettant d’anticiper toutes les problématiques et les enjeux de la création d’entreprise.
Gilles Lajoie, délégué régional à la Recherche et à la Technologie, s’est félicité de la création du P2ER, qui concrétise les efforts mis en œuvre depuis plusieurs mois par l’ensemble des acteurs institutionnels, professionnels et accompagnateurs de la création d’entreprise pour construire ce dispositif fédérateur.
Le pôle de La Réunion figure parmi les 7 choisis par la Caisse des dépôts et consignations afin de bénéficier de l’accompagnement financier de 3 millions d’euros.

Des modalités pédagogiques innovantes

Pour que l’étudiant puisse se projeter dans le dispositif, les différentes actions du P2ER sont intégrées à son cursus. C’est ainsi qu’en progressant dans son parcours, l’étudiant pourra bénéficier d’une sensibilisation en Licence (public en construction de projet professionnel), d’une formation en fin de Licence et en Master, et d’un accompagnement post-Master et Doctorat.
Par ailleurs, tout étudiant ou jeune diplômé souhaitant se confronter à la création/gestion d’une entreprise pourra s’exercer à travers un dispositif spécifique.
Le dispositif prévoit également des modalités pédagogiques innovantes, privilégiant le contact étudiants ou jeunes diplômés (moins de 3 ans)/chefs d’entreprises.
En effet, la population étudiante recherche le contact avec les professionnels de manière générale ; c’est par cet intermédiaire que le message passe et que les liens se créent.
Pour cela, il a semblé fondamental de favoriser le contact direct entre les entrepreneurs et les étudiants ou jeunes diplômés.
Plutôt que la séance d’enseignement classique mettant en scène la promotion d’étudiants et le formateur, d’autres méthodes pédagogiques ont été intégrées, notamment des témoignages d’anciens étudiants devenus entrepreneurs, jeu de création/gestion d’entreprise virtuelle avec tutorat par des séniors, concours de création d’entreprise, mise en situation sur le principe d’un “Vis ma vie” tutoré avec un chef d’entreprise, etc.
L’ensemble des actions du P2ER est ainsi conçu de façon à mettre en avant, en fonction de l’objectif visé, les modalités pédagogiques les plus innovantes et adaptées, pour une plus grande adhésion des étudiants.

 Sophie Périabe


Dékros la line a soir 19h a la riyèl Marcadet Sin-Dni


Kanalreunion.com