Education-Formation

L’AFPAR forme les « Pros de la performance énergétique »

Formation

Témoignages.re / 11 juin 2010

Les professionnels du bâtiment doivent aujourd’hui s’adapter à la nouvelle réglementation thermique en matière de construction de logements. La Fédération réunionnaise du BTP et l’AFPAR viennent d’inaugurer la formation FEEBat.

Devenir acteur de la construction durable, ça peut rapporter beaucoup. D’après la Fédération française du bâtiment, la rénovation énergétique représente un investissement financier de 10.000 à 30.000 euros par logement, si l’on veut atteindre l’objectif de réduire la consommation moyenne d’énergie des bâtiments de 38% à l’horizon 2020. Les économies d’énergie sont des marchés à ne pas négliger pour les entreprises et les artisans du bâtiment. On peut même dire que ces derniers n’ont pas d’autre choix que de s’adapter. C’est ce que Stéphane Brossard, vice-président de la FRBTP, a affirmé hier, lors de la présentation de la FEEBat (Formation aux économies d’énergie des entreprises et artisans du bâtiment) à l’AFPAR de Saint-François.

La FEEBat est une formation en trois modules, mise en œuvre par la FFB et la Fédération réunionnaise du BTP, en collaboration avec l’ADEME, l’ARER, et financée par l’ARFOBAT. La FEEBat est ouverte à toutes les entreprises et tous les artisans du bâtiment. Cette formation est prise en charge à 95% des dépenses engagées. Le premier module est une sensibilisation à l’amélioration énergétique des bâtiments résidentiels et du petit tertiaire : les notions de confort, de réduction des besoins en énergie et d’efficacité énergétique. Douze personnes ont pu tester ce module de trois jours à l’AFPAR de Saint-François. Une autre session est programmée du 29 juin au 1er juillet. En ce qui concerne les deux autres modules de techniques tropicalisées, ils sont en cours d’élaboration.

La Réunion a un retard à combler

Cette formation a en effet nécessité une adaptation aux spécificités tropicales, comme l’explique Stéphane Brossard. La Réunion ne dispose de la RTAA DOM (Réglementation thermique, acoustique, aération pour les DOM) que depuis mai 2010, réglementation qui s’applique désormais pour les constructions neuves de logements. L’île a ainsi un retard de dix ans par rapport à la métropole, et pour la FRBTP, ce retard peut être comblé en orientant aussi l’activité vers la rénovation des bâtiments. D’autant plus qu’en 2020, le label européen "Bâtiment basse consommation" devra être mis en œuvre. Pour Stéphane Brossard, nous sommes donc dans « une logique de rattrapage par rapport à la métropole et devons construire une stratégie pour préparer La Réunion à cette mutation et à cette possible création d’activités ». « Derrière la HQE (Haute qualité environnementale), il y a encore des évolutions possibles », a-t-il ajouté.

Pour Bernard Tillon, secrétaire général de la FRBTP, il s’agit de former les « Pros de la performance énergétique », capables de proposer un package de travaux à leurs clients. En métropole, la FEEBat est opérationnelle depuis 2008 et a déjà accueilli 24.000 stagiaires.

EP

Contact : AFPAR, service conseil et orientation au 0262-94-72-72


Kanalreunion.com