Education-Formation

La Région Réunion a-t-elle influencé l’élection du président de l’Université de La Réunion ?

« Il est essentiel que le projet universitaire soit supporté sans réserve par la Région »

Manuel Marchal / 10 septembre 2016

Cette question mérite d’être posée à la suite du résultat surprenant de l’élection à la présidence de l’Université de La Réunion et des propos étonnants du président du Conseil académique de l’établissement, une institution nouvelle créée.

JPEG - 43.5 ko
Le communiqué de l’Université…
JPEG - 24.4 ko
… et celui de la Région envoyés jeudi à la même heure.

L’élection du président de l’Université jeudi a donné lieu à un résultat assez surprenant. C’est en effet le candidat qui avait obtenu le moins de suffrage lors du premier tour qui a été élu. Il n’avait en effet été crédité que de 3 voix sur 36, soit moins de 10 %.

Ce revirement est dû au désistement du candidat arrivé en tête au premier tour, avec 17 voix. Les deux listes ont fusionné et le résultat a donné Frédéric Miranville vainqueur, avec 20 voix sur 36.

Ces propos ont été tout aussi surprenants que son élection. Il ne se faisait pas mystère d’avoir le soutien de Didier Robert, le président de Région. Mais ceux du nouveau président du Conseil académique, qui était le candidat arrivé en tête au premier tour, ont été encore plus étonnants : « Didier Robert a personnellement indiqué sa préférence pour Frédéric Miranville en juillet dernier. Et il est essentiel que le projet universitaire soit supporté sans réserve par la Région à l’heure où le schéma d’enseignement supérieur et de la recherche doit être arrêté », a-t-il dit selon « le Quotidien » d’hier.

Il est à noter que le communiqué de Didier Robert saluant l’élection de Frédéric Miranville a été rendu public jeudi peu après 18 heures 30, presque en même temps que le communiqué de l’Université annonçant officiellement les résultats de l’élection. « La Région Réunion tient à assurer au nouveau Président de l’Université et à l’ensemble de son équipe tout son soutien dans le cadre des projets qui seront développés », écrit Didier Robert.

Les propos rapportés dans la presse d’aujourd’hui sont surprenants car quel qu’eut été le résultat du scrutin, la Région Réunion se doit de soutenir les initiatives de cet établissement. Que vient donc faire la préférence de Didier Robert dans cette histoire ?

M.M.


Kanalreunion.com