Education-Formation

Le conte pour lutter contre l’illettrisme

Témoignages.re / 7 juillet 2011

Durant une semaine, des enseignants et des artistes ont participé à un stage sur le thème du “Conte et illettrisme” dans le magnifique cadre du Conservatoire botanique national de Mascarin. Une autre manière d’aborder cette problématique qui touche plus de 100.000 Réunionnais.

Du 6 au 11 juin dernier s’est tenu au Conservatoire botanique de Saint-Leu un stage “Conte et illettrisme”. Invitée par le collectif de conteurs “Kozé conté”, l’ethnolinguiste Suzy Platiel a pu partager ses savoirs et expériences avec un public d’enseignants et d’artistes particulièrement. Suzy Platiel a eu le temps d’approfondir sa réflexion sur la fonction du conte pendant plus de 20 ans de recherches entre le Burkina Faso et la France et plusieurs années de collaboration avec des enseignants d’écoles et de collèges, notamment à Antony (Hauts-de-Seine) et en Guyane.
Elle met en évidence la double fonction du conte : la formation de « l’être individu » (apprentissage de la concentration, de la mémorisation et de la symbolisation) et la formation de « l’être social » (apprentissage des codes sociaux). Le conte n’est pas qu’une petite histoire.
Le 29 juin dernier, c’était l’heure de la restitution du stage « où les participants ont dressé le bilan et les perspectives de cet atelier », explique Joël Lin du Conservatoire botanique.
C’est tout naturellement que le Conservatoire a répondu favorablement à la sollicitation de “Kozé conté”. « Nous avons souhaité prolonger notre partenariat avec l’association, car le conte nous paraît être une passerelle pour développer notre centre de documentation et lutter contre l’illettrisme ».
Une première soirée conte avait déjà été organisée au Conservatoire pendant Leu Tempo Festival.

SP


Kanalreunion.com