Education-Formation

Le décrochage scolaire en débat à l’Université

Quelques jours après la publication de l’étude de l’INSEE sur l’illettrisme

Témoignages.re / 29 octobre 2013

Aujourd’hui et demain se tient à l’Université un séminaire intitulé “Prévenir et lutter contre le décrochage scolaire”. Synergies et cohérence des interventions. Il est destiné à faire un état de la recherche et présentera des expériences pour lutter contre ce phénomène qui maintient une partie de la population dans la pauvreté.

La Réunion est confrontée à une proportion très importante de jeunes décrocheurs sortis sans qualification, ni diplôme, de formation initiale, tant dans les établissements d’enseignement secondaire, supérieur ou en apprentissage. La situation des 16-18 ans est particulièrement sensible.

De nombreux dispositifs sont mis en œuvre, tant sur la dimension de la prévention que celle de la lutte. La Préfecture de La Réunion a fait de cette problématique une de ses priorités, associant tous les acteurs impliqués.

L’enjeu aujourd’hui est de favoriser le traitement multipartenarial et coordonné de la question du décrochage scolaire. Comme d’autres problématiques multifactorielles, elle demande des réponses multiples et coordonnées.

Au niveau des professionnels, il s’agit d’une problématique qui concerne tant les enseignants que les travailleurs sociaux (éducateurs, assistants de service social, animateurs...). Ceux-ci interviennent auprès des enfants et des jeunes en situation de vulnérabilité, en complément et/ou en appui des enseignants et des familles. Leur rôle les conduit à faciliter les liens entre ces univers et les jeunes. Pour tous, il est essentiel de s’appuyer sur une bonne connaissance et compréhension :

- des jeunes en difficulté scolaire,

- des phénomènes liés au décrochage,

- des interventions à conduire.

Ce séminaire vise à contribuer au partage et à la valorisation d’expériences entre acteurs impliqués, à la formation des étudiants et permet de renforcer des liens professionnels déjà en action sur cette question. Il permet de rassembler les informations et les acteurs, de poser des axes de réflexions sur l’existant et de renforcer les coopérations.

Programme

Aujourd’hui, mardi, les travaux se déroulent à l’Amphi Charpak - UFR de Sciences et Technologies

Après le discours d’ouverture, plusieurs exposés :

- Définir et décrire le décrochage scolaire et ses causes

- Etat des connaissances

- Repérer et identifier les décrocheurs : données sur les profils des décrocheurs « adolescents au Lycée Bel Air de Sainte-Suzanne »

- L’état de la recherche universitaire sur le décrochage scolaire à La Réunion

Ils sont suivis d’un débat.

L’après-midi est consacré aux expériences réunionnaises dans ce domaine : les réponses mobilisées vis-à-vis des adolescents/les expériences locales

Mercredi à la Fac de Droit puis à l’amphi Charpak

Reprise des travaux le mercredi avec tout d’abord “Interventions/conduites à tenir en direction des adolescents ayant abandonné ou risquant d’abandonner le système scolaire”

À partir de 11h, un exposé suivi d’un débat sur un sujet d’actualité suite à une publication de l’INSEE révélant que 116.000 Réunionnais souffrent de l’illettrisme : Rapports entre illettrisme et décrochage scolaire.

Table ronde coordonnée par le CARIF-OREF - ANLCI avec la participation des représentants de l’Éducation nationale, de la JDC, de la Région Réunion (sous réserve), du CFA, de l’AREV et des étudiants de l’IRTS Réunion.

Enfin, le discours de clôture sera précédé d’un dernier débat ayant trait aux synergies : “Collaborations travailleurs sociaux, enseignants, autres professionnels : quels modes d’intervention collaboratifs ? Présentation d’un exemple conduit en Ile de France ; échanges et contributions avec la salle”.


Kanalreunion.com