Education-Formation

« Plus de vacances ! Moins de chaleur ! »

Manifestation des lycéens au Port contre le calendrier scolaire

Témoignages.re / 29 janvier 2014

Une nouvelle illustration de la gravité des problèmes sociaux à La Réunion a eu lieu hier matin. Cela s’est passé au Port, devant le Lycée Professionnel Léon de Lépervanche, où les élèves ont manifesté avec force leur colère contre les difficultés auxquelles ils sont confrontés chaque jour.

JPEG - 93.8 ko
Suite à la manifestation des élèves contre la chaleur excessive dans leurs classes, le Lycée Professionnel Léon de Lépervanche du Port a fermé ses portes hier toute la journée.

Certes, la première cause de cette colère liée à l’actualité est le calendrier scolaire fixé par l’État sans tenir compte des spécificités climatiques réunionnaises et sans respecter ce que souhaite le peuple réunionnais. Et plusieurs élèves, que nous avons rencontrés en fin de matinée devant leur lycée, nous ont expliqué ces raisons de leur mécontentement : « nou lé a 30 dan la klass, na poin d’vantilo, pa d’klim, i fé tré sho ; on écrit et on transpire ; on veut plus de vacances ! moins de chaleur ! ».

Ils ont également dénoncé le fait que les autorités n’aient pas tenu compte de leurs demandes en faveur d’un calendrier climatique tenant compte des réalités réunionnaises et des intérêts du peuple réunionnais : « Bann la lé pa sérié, zot i ékoute pa nou, zot i fé pa in kont èk nou ».

Mais d’après ce que nous ont dit les lycéennes et lycéens ayant participé à cette manifestation devant leur établissement, il y a également bien d’autres problèmes qui soulèvent leur mécontentement ; comme par exemple : « les bourses scolaires ne sont pas assez élevées pour les plus pauvres » ; « les problèmes des élèves en difficultés ne sont pas pris en compte » ; « quel emploi est prévu demain pour nous, jeunes Réunionnais, lorsque nous aurons terminé nos études ? » ; « il y a trop d’inégalités et d’injustices dans notre pays ».

Voilà des messages que les politiciens conservateurs devraient écouter pour éviter l’explosion sociale du pays. En tout cas, la bataille pour le droit des jeunes Réunionnais à la formation, à l’emploi et au pouvoir de décision dans leur pays continue plus que jamais !

Correspondant 


Kanalreunion.com