Education-Formation

Prévention à l’école Sarda Garriga

Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 26 janvier 2013

Partant de l’adage qui dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, la municipalité de Sainte-Suzanne, à travers son Contrat local de prévention et de sécurité (CLSPD), a mis en place des interventions de la Brigade de Prévention de Délinquance Juvénile (BPDJ) dans l’école Sarda Garriga de Bagatelle.

JPEG - 31.3 ko

Frédéric Boyer, chargé de mission du CLSPD, explique : « Aujourd’hui, les élèves du CM2 sont les grands de l’école, mais quand ils passent au collège, ils deviennent les plus petits. Parfois, ils subissent des pressions. Il est nécessaire de leur apporter des éléments afin qu’ils sachent ce qu’il faut faire et vers qui se tourner en cas de problème ».

La BPDJ porte des messages de prévention dans les écoles de Sainte-Suzanne depuis 2010. L’Adjudant Patrick Ogire et son collègue Damiens Ethève ont la pédagogie et les mots nécessaires pour aborder des sujets délicats. Le racket, les addictions, les agressions sont des thèmes importants pour les élèves et il est nécessaire d’en parler. Les doigts se lèvent timidement pour poser les questions. « Vous ne pouvez plus dire que vous n’étiez pas au courant si vous faites des bêtises ou si vous avez des problèmes », s’exclame l’Adjudant Ogire.

Mathias fait remarquer d’un air angélique : « Je ne fais que des petites bêtises ! ». Il est clair alors qu’avant de laisser les agneaux aller dans la grande école, il vaut mieux leur parler des loups.

Kosa sa

BPDJ

La brigade a été créée en 1998 afin de mener des opérations de prévention à destination d’un public jeune. Ces gendarmes interviennent dans les établissements scolaires ou dans les lieux d’accueil (centres aérés, associations sportives et culturelles…). Ils sont 6 et travaillent sur les territoires de la gendarmerie sur l’île. La devise de cette brigade est : Prévenir, sensibiliser, discuter et informer.

La délinquance juvénile est l’ensemble des actes contraires à la loi commis par des jeunes, des mineurs (moins de 18 ans) : la violence verbale, morale, physique et sexuelle.


Kanalreunion.com