Education-Formation

SGEN-CFDT : « Il est temps de parler du calendrier climatique ! »

Manifestations pour de meilleures conditions de travail

Témoignages.re / 24 janvier 2014

Le calendrier climatique est une nécessité, c’est la revendication du SGEN-CFDT et d’autres organisations comme la CGTR-Educ’action. Le PCR a également relancé le débat avant le passage de Bejisa. Dans un communiqué, le SGEN-CFDT précise cette revendication.

Le SGEN-CFDT REUNION apporte son soutien à toute la communauté éducative qui doit actuellement faire face à des conditions de travail difficiles, et nous ne devons surtout pas oublier ceux qui souffrent le plus de la chaleur en ce moment - même si ils ne vont pas manifester - les élèves de maternelle et du primaire des bas de l’île qui sont sensés travailler dans des écoles parfois vétustes et souvent très mal isolées où l’après-midi le thermomètre dépasse les 35° !

Il est clair que les conditions ne sont pas réunies pour réfléchir, apprendre et progresser : les élèves sont sensés se remettre au travail rapidement après une longue interruption en pleine année scolaire. Dans les faits, nous allons travailler au ralenti en attendant que la température retombe un peu après les vacances de février et boucler au forceps un deuxième trimestre trop court. Ô surprise, nous constaterons aux conseils de classe un baisse générale des résultats scolaires et nous ferons en sorte que cela s’améliore au 3 e trimestre pour que l’orientation ne soit pas catastrophique !

N’est-il pas temps de se poser les bonnes questions ? Allons-nous tous descendre dans la rue pour réclamer des climatiseurs dans toutes les écoles ? Le problème n’est même pas d’équiper les écoles et les établissements scolaires, c’est un problème de fonctionnement ! Qui peut payer la note d’électricité ? Qui veut d’une nouvelle centrale thermique dans sa région ? Dés lors, il serait temps que nos élus et nos décideurs quittent leurs bureaux et leurs voitures climatisées pour venir se rendre compte dans les écoles, l’après-midi de préférence, des conditions d’étude de la jeunesse réunionnaise. Peut-être décideront ils que l’on ne peut raisonnablement pas calquer un calendrier scolaire de type européen sur notre ile tropicale située dans l’hémisphère sud sans aucun aménagement. Arrêtons la climatisation dans tous les bureaux de nos responsables au Rectorat afin qu’ils puissent véritablement mesurer les difficultés de nos enfants, de nos élèves et de toute la communauté éducative à cette période de l’année.

Alors que le réchauffement climatique devient une réalité de plus en plus palpable dans le monde et que l’on bat des records de chaleur dans les Hauts de l’île, notre recteur a décidé unilatéralement que nous travaillerons dorénavant plus longtemps en période chaude et moins en période fraîche. Le gouvernement aura beau créer des postes d’enseignants, nous n’arriverons pas à inverser la courbe de l’échec scolaire si nous continuons à marcher sur la tête !

Pour le SGEN REUNION et l’UIR-CFDT, la solution passe par le calendrier climatique qui prendrait en compte la réalité du bâti scolaire et de l’ensemble des élèves réunionnais au lieu de se focaliser sur la minorité qui gagne à rester alignée sur le calendrier métropolitain. Nous avons des propositions concrètes de calendriers climatiques et d’organisations pour la réussite de nos élèves.

En attendant une décision politique courageuse, il est tout à fait normal que nos élèves réclament des brasseurs d’air et des ventilateurs aux normes et que les élus débloquent les moyens nécessaires avant que les campagnes électorales à venir ne vident les caisses de nos collectivités pour des raisons beaucoup moins éducatives !

Didier Hoarau
Secrétaire Général Adjoint du SGEN REUNION


Kanalreunion.com