Education-Formation

Solidarité internationale au service de la lutte contre l’illettrisme

Propositions du PCR pour la culture et l’éducation

Témoignages.re / 21 janvier 2017

JPEG - 83.2 ko
Yo si puedo : une méthode de lutte contre l’illettrisme qui a fait ses preuves et qui montre que l’illettrisme n’est pas une fatalité, mais dépend aussi de la volonté politique.

Depuis le triomphe de la Révolution en 1959, Cuba a mis en place une politique de solidarité internationale destinée à venir en aide aux populations les plus démunies du Tiers-monde. Les résultats sont spectaculaires.
Son programme d’alphabétisation a permis à plus de neuf millions de personnes de 28 pays à apprendre à lire, écrire et compter.
En termes de politique sociale et de coopération internationale, Cuba est le modèle à suivre. Cette petite nation démontre qu’il est possible de contribuer à l’amélioration du bien-être des plus défavorisés à travers la planète, malgré des ressources limitées. Les pays les plus développés seraient avisés de s’en inspirer.

La méthode « Yo, sí puedo " est une méthode d’éducation cubaine pour l’alphabétisation des adultes, développée par Leonela Reys (1947-2015), une enseignante cubaine.
Cette méthode part de ce qui est connu, les chiffres pour aller vers le méconnu, les lettres. Les formateurs utilisent les moyens audiovisuels pour transmettre la connaissance. L’audiovisuel créé donc le lien avec le participant. En plus de contrôler le processus d’apprentissage, il joue un rôle affectif et facilitateur.
L’action éducative est variable dans le temps puisque la méthode est flexible ; de sept semaines a maximum trois mois. Ce programme existe aussi en braille.

Plus de 9 000 000 personnes d’une trentaine de pays ont été alphabétisées avec cette méthode cubaine, « Yo sí puedo » (Moi, oui, je peux).

Le succès de la méthode « Yo, si puedo » a été reconnu par l’UNESCO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture car il s’agit d’une méthode qui s’adapte à la culture et l’idiosyncrasie de chacune des communautés.
Cuba a ainsi réussi à éliminer son analphabétisme au début des années soixante et a souhaité mettre à la disposition des pays intéressés, sa méthode qui s’adapte à toutes les langues, tous les pays ou toutes les situations.


Kanalreunion.com