Education-Formation

Un pied dans le monde du travail

Journée de l’alternance

Sanjiv Dinama / 26 juin 2012

Maurice Gironcel, 1er vice-président de la CINOR et administrateur de la Maison de l’Emploi Nord (MDEN), a présidé la conférence de presse annonçant la Journée de l’alternance ce mercredi 27 juin au Parc des Expos de Saint-Denis. L’objectif de cette Journée est de sensibiliser le grand public aux contrats en alternance : professionnalisation et apprentissage.

La formation en l’alternance reste encore méconnue. L’objectif de cette journée est aussi de donner envie de faire le choix de la formation par alternance.
Ces dispositifs sont avant tout et surtout des contrats de travail. Les salariés de ces contrats bénéficient d’une période de formation en alternance avec une période en entreprise. L’ensemble des niveaux de formation est concerné par l’alternance : La formation en alternance prépare aux mêmes diplômes que ceux de la voie traditionnelle. On peut, par exemple, obtenir un titre professionnel, un CAP, un Bac pro, un BTS, une Licence ou un Master.

Situation très grave à La Réunion

L’alternance peut constituer pour les jeunes un véritable « passeport pour l’emploi » et représente également de nombreux avantages pour l’entreprise qui peut recruter un personnel formé et familiarisé à la culture de son entreprise, a rappelé Maurice Gironcel.

Rappelons que la situation de La Réunion est l’une des plus graves de tout l’Outre-mer, trois chiffres suffisent à l’illustrer : plus de 153.000 demandeurs d’emploi ; près de 50% de la population vivant au-dessous du seuil de pauvreté nationale ; 69% des jeunes non scolarisés sont sans emploi. Mesure-t-on ce que commanderait la situation sur le plan national si la France comptait 10 millions de Français au chômage et que 30 millions vivaient sous le seuil de pauvreté ?

Ces chiffres démontrent clairement que quelles que soient les performances de l’économie, le nombre d’emplois créés est demeuré insuffisant pour faire face à l’augmentation de la population active.

À La Réunion, près d’un jeune de 16 à 24 ans non scolarisé sur deux (49%) ne possède aucun diplôme du Secondaire. Sortis précocement du système scolaire, beaucoup ne détiennent ni BEP, ni CAP, ni de diplôme d’un niveau supérieur. Ils sont 28.000 à ne pas avoir acquis pendant leur formation initiale les outils nécessaires pour une bonne insertion sociale..

Aujourd’hui, tout doit être entrepris pour réduire la situation d’échec scolaire qui est très importante dans notre pays. Il faut préparer notre jeunesse à être pleinement une actrice responsable du développement durable et solidaire de son pays.

« L’emploi doit être la priorité absolue  », souligne Maurice Gironcel

L’emploi doit être la priorité absolue. Si le règlement du problème de l’emploi relève du développement économique et de l’ouverture de nouveaux horizons pour opérer un changement d’échelle à la hauteur du défi posé, des mesures incitatives améliorant le fonctionnement du marché de l’emploi peuvent et doivent être prises.

Ainsi, l’alternance constitue une véritable réponse à la gestion des emplois et des compétences au sein des entreprises. En effet, en plus d’embaucher un salarié motivé, l’entreprise assure la transmission des savoir-faire. Durant cette journée, un job-dating sera organisé. Au total, plus de 950 offres d’emploi seront proposés.

« Plus que jamais, la lutte pour l’emploi et contre le chômage nécessite une volonté farouche et partagée de proposer la meilleure solution à ceux qui recherchent du travail », précise Maurice Gironcel.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com