Education-Formation

Un proviseur anti-créole

Témoignages.re / 13 mars 2012

Suite au comportement anti-créole d’un proviseur de lycée envers une professeure et une stagiaire de cette discipline, dans un communiqué, le bureau de l’Office de la langue créole de La Réunion, d’une part, condamne fermement l’attitude du chef d’établissement et, d’autre part, assure les deux victimes de son soutien.

On pouvait croire révolu le temps des attaques contre notre créole. Il n’en est rien. Ces dernières ont simplement changé de forme alors même que l’enseignement du créole est officiellement reconnu. Ne pouvant plus déclarer, comme l’avait fait naguère cet inspecteur : « il faut fusiller le créole », le proviseur du lycée hôtelier de Plateau Caillou se retourne contre le personnel enseignant de créole et s’est récemment comporté vis-à-vis d’une professeure de cette discipline, madame Reine-Claude Vigne, et vis-à-vis d’une stagiaire de cette même discipline, avec une violence verbale inadmissible, expulsant même cette dernière de l’établissement.
Le bureau de l’Office de la langue créole de La Réunion condamne avec la plus grande fermeté l’attitude de ce proviseur, assure madame Reine-Claude Vigne ainsi que la stagiaire de créole de son soutien, et déclare que rien, ni personne n’empêcheront notre langue créole, conformément aux textes officiels, de prendre sa place aux côtés du français dans les établissements scolaires de La Réunion, et que se développe enfin, dans notre île, un bilinguisme harmonieux.

Pour le bureau de l’Office de la Langue Créole de La Réunion, le président
Axel Gauvin


Kanalreunion.com