Education-Formation

Une nouvelle école à la ZAC Fayard

Saint-André

Témoignages.re / 21 mars 2012

Hier a été inaugurée l’école Suzie Bomel à la ZAC Fayard, à Saint-André. Compte tenu d’une livraison importante de logements dans la ZAC, l’implantation de ce nouveau groupe scolaire participe au maintien de l’équilibre en termes de capacité d’accueil des écoles du secteur.

En 2011, la ZAC Fayard a connu une phase de mutation importante en raison de la livraison d’environ 700 logements. L’équipe municipale souhaite accompagner l’arrivée de ces familles et penser à leur épanouissement. L’augmentation de la capacité d’accueil des enfants scolarisés dans ce quartier est l’un des conditions sine qua none pour atteindre cet objectif.
C’est pourquoi le maire Éric Fruteau et son Conseil municipal ont décidé de l’implantation de ce nouveau groupe scolaire, opération de construction neuve à proximité du collège.
La commune s’est portée acquéreur d’une partie d’un terrain d’environ 4.200 mètres carrés, parcelle E2 devant initialement accueillir “une place des enfants” ainsi qu’un équipement de quartier. Le terrain d’assiette a été regroupé pour permettre la création de cette construction. Seul le cheminement piéton prévu a été conservé sur cet îlot.
Une école primaire de 5 classes maternelles, de 7 élémentaires (+2 en option) et de différents équipements nécessaires à son bon fonctionnement a été construite sur une surface d’environ 1.875 mètres carrés.
La construction de ce nouvel établissement participe au maintien de l’équilibre en termes de capacité d’accueil des écoles du secteur, au vu des constructions récentes et des opérations de logements à venir, sachant que pour 700 logements livrés en 2011, les ratios académiques imposent la création d’une école pouvant accueillir a minima 360 élèves.
Le coût total des travaux s’élève à 3 millions 669.782 euros.

La ZAC Fayard : un lieu de mixité urbaine

Le quartier Fayard constitue un point d’ancrage pour l’urbanisation future de la plaine de Champ Borne. Conçu dans une logique de Développement durable, il s’agit d’un véritable quartier offrant toutes les fonctions nécessaires au confort de ses habitants :

- des équipements scolaires : 1 collège, 3 écoles maternelles et élémentaires, 3 micro-crèches ;

- environ 1.000 mètres carrés de commerces et services, répartis principalement autour de la place Rouloff ;

- des équipements sportifs : gymnase, terrain de football, piste d’athlétisme, parcours sportif…

- une forte proportion d’espaces verts avec notamment la Coulée Verte irriguant tout le quartier ;

- un pôle de services publics, une salle polyvalente et des locaux associatifs ;

- une variété de logements, en termes de typologie (habitat individuel, individuel groupé et collectif) et de catégorie (logements libres, intermédiaires, sociaux et très sociaux)

Suzie Bomel

Cette école se nommera Suzie Bomel en hommage à cette employée communale qui s’est investie toute sa vie dans le domaine du social.

Née le 9 octobre 1921 à Saint-André, Suzie Bomel est issue d’une famille de six enfants dont deux sont morts très jeunes. Cadette de sa famille, elle met au monde une fille Dolorès en 1956. Elle résidera au lotissement SATEC depuis sa construction en 1960 jusqu’à 2006. Toujours disponible pour aider les autres, ses loisirs étaient la couture, les matchs de football et de catch à la télévision.

En 1946, elle devient employée de la Mairie de Saint-André et a travaillé sous la mandature de plusieurs maires : Raymond Vergès, Henri Morange, Charles Armand Barau, Jean Ramassamy, Sully Dubarre, Edelbert Nativel et Jean-Paul Virapoullé. Elle fut affectée au service de l’Etat Civil puis à l’Aide Sociale dans différents quartiers : Champ Borne, Rivière du Mât, Cambuston et Bras des Chevrettes. Après de longues années de dévouement, elle prit sa retraite au début des années 80.

Aujourd’hui âgée de 91 ans, Mme Bomel réside à l’EHPAD de Saint-André.


Kanalreunion.com