Energies

25% de puissance électrique supplémentaire grâce à l’eau

Sainte-Rose : Arrêt pour travaux de la centrale hydroélectrique

Témoignages.re / 19 octobre 2009

L’usine hydroélectrique de la Rivière de l’Est est en arrêt depuis le dimanche 4 octobre et jusqu’au 31 octobre 2009. Objectif : le branchement d’un 4ème groupe de production qui permettra une augmentation de 25% de la puissance électrique de l’île d’ici février 2010.

« Cet arrêt est unique dans la vie de l’usine », indique Stéphane Lemasson, chef de projet de la Rivière de l’Est 4. « Depuis sa création en 1982, jamais un arrêt de ce type n’avait été réalisé ». Durant ces 4 semaines de fermeture, un groupe hydroélectrique sera branché sur une conduite d’eau qui descend des trois réservoirs existants. « C’est comme si on soudait un gros robinet à la conduite », explique Stéphane Lemasson. L’usine est en travaux depuis fin 2008 et probablement jusque juin 2010. Un 4ème groupe de production ainsi qu’un 4ème réservoir d’eau sont en cours de construction. « Cela va notablement augmenter la puissance de l’usine », précise l’ingénieur. Chaque réservoir peut stocker 25.000 mètres cube d’eau. La capacité de la centrale augmentera de 66 à 78 mégawatts.
L’usine de Sainte-Rose est exclusivement réservée aux périodes de consommation de pointe, soit au cours du déjeuner et du dîner. Elle constitue une source de production électrique d’autant fondamentale qu’elle produit plus de 15% de l’électricité totale.
Un enjeu environnemental majeur se joue également durant ces travaux qui se situent au milieu du Parc national. En partenariat avec les acteurs majeurs de l’environnement à La Réunion, des études sur la faune et la flore du parc sont en cours. L’ensemble des déblais et remblais effectués à l’aval des réservoirs seront revégétalisés sous le contrôle du Conservatoire botanique national des Mascarins. Près de 19.000 plantes indigènes, dont une cinquantaine d’espèces différentes, devraient être replantées.
Le coût global du projet “Rivière de l’Est” atteint les 21 millions d’euros avec une centaine d’ouvriers à pied d’œuvre entre le nouveau réservoir et l’usine. Le nouveau groupe de production devrait est mis en service en février 2010 et le nouveau réservoir trois mois plus tard.


Kanalreunion.com