Energies

Bientôt 100.000 chauffe-eau solaires à La Réunion

La filière solaire thermique : état des lieux

Témoignages.re / 28 septembre 2009

La technologie solaire thermique est présente sur l’île de La Réunion depuis le début des années 90. Les premières installations étaient posées sur des bâtiments à usage collectif, puis sur des habitations individuelles.
Coûteuse dans un premier temps et subventionnées grâce aux acteurs locaux par la suite, le nombre de chauffe-eau solaires augmente, jusqu’à atteindre une moyenne de 10.000 chauffe-eau solaires individuels (équivalent 300 litres) posés par an (à partir de 2005).

De 1990 à 2006, les chauffe-eau solaires individuels majoritairement posés font une surface de capteurs de 4 m² pour un volume de stockage de 300 litres. L’acquisition est de type "vente directe". Depuis quelques années, nous constatons que la pose des chauffe-eau solaires individuels de 450 litres augmente avec un réel engouement pour l’acquisition sous forme de location.

Fin 2008, 397.440 mètres carrés de panneaux étaient installés sur l’île soit un peu plus de 140 GWh de production thermique. La Réunion se place ainsi au 2ème rang européen (m²/1.000 habitants) juste après Chypre.

Actuellement, deux usines permettent de produire plus de 50% des chauffe-eau solaires installé sur les toitures réunionnaises. Les acteurs sont présents avec de nombreuses entreprises de distribution, des bureaux d’études, des installateurs.
Le marché se structure de plus en plus par la mise en place de documents et de démarches qualités (contrat de filière, labels géocert, Qualisol…). D’autres projets tels que les villages solaires et le concept de "solaire pour tous", développés par l’ARER, voient le jour et soutiennent la filière.

Les différentes aides mises en place à la fois par les communautés de communes et le Programme Régional de Maîtrise de l’Energie donne un second souffle aux installations collectives.
De plus, la réglementation thermique et acoustique (RTA DOM) qui sera appliquée dès le mois de mai 2010 obligera l’intégration d’un chauffe-eau solaire si 50% des besoins en eau chaude sont couverts, dans les logements neufs.

L’ensemble de ces éléments permet de maintenir un environnement très favorable à la pérennité de la filière du solaire thermique, qui dans un même temps engendre des emplois en nombre significatifs et en croissance constante sur l’île. Ainsi, on comptait environ 155 emplois dans la filière de l’énergie solaire, et en 2008, 507 environ, selon le bilan énergétique 2008 édité par l’Observatoire Energie Réunion.

Enfin, il faut noter que la structuration, le développement de la filière et l’obligation de l’intégration du solaire thermique dans les constructions neuves sont des avancées majeures pour atteindre l’autonomie énergétique de l’île, puisque les chauffe eau solaires permettent d’éviter plus de 90 Mégawatts de puissance sur le réseau électrique, en période de pointe.

Agence Régionale de l’Energie Réunion
Pour le Développement Durable, l’Adaptation au Changement climatique, les Energies Renouvelables et la Maîtrise de l’Energie pour la construction, l’aménagement et le transport durable
arer@arer.org , Espace Info Energie, conseils pratiques et gratuits au 0262 257 257


Kanalreunion.com