Energies

Géothermie : jusqu’à quand l’UMP Didier Robert va-t-il gaspiller notre pays ?

Dans la Caraïbe, la Guadeloupe présente et veut partager son expertise

Témoignages.re / 15 octobre 2011

Dans un communiqué diffusé hier, le Conseil régional de la Guadeloupe revient sur la participation de la collectivité au Caribbean Renewable Energy Forum. Cette rencontre a permis aux Guadeloupéens de présenter leur expertise dans la géothermie et d’exprimer leur volonté de mettre ces avancées au service des pays de la région. C’est précisément cette possibilité de progrès que l’UMP Didier Robert refuse aux Réunionnais en bloquant le développement de la géothermie à La Réunion. Jusqu’à quand va durer ce stupide et coupable gaspillage ?

Sur invitation du secrétaire général de la CARICOM, la Région Guadeloupe, représentée par son président de la commission Énergie, Harry Durimel, a participé au Caribbean Renewable Energy Forum 2011 qui s’est déroulé du 11 au 14 octobre 2011, à la Barbade.
Cette manifestation qui a réuni l’an dernier plus de trente-sept pays, et quelque trois cents participants, constitue le Forum de rencontres le plus interactif sur les enjeux du développement des énergies renouvelables et de la maîtrise de la demande en énergie, dans la Caraïbe.
Cette année, la géothermie, les véhicules électriques, l’énergie marine, mais aussi le partage des rôles entre pouvoirs publics et initiatives privées, et le financement des projets axés sur les énergies renouvelables, occupent particulièrement les échanges et les discussions. La Région Guadeloupe, et son partenaire l’ADEME, ont d’ailleurs alimenté les débats lors d’une table ronde sur la création d’un fonds de garantie pour le développement de la géothermie et plus particulièrement des forages de prospection, organisée en préambule de l’ouverture du Forum.
La collectivité régionale a profité de cette tribune pour exposer deux projets phares : la troisième phase de développement de la centrale géothermique de Bouillante et le projet de coopération avec l’île de la Dominique, “Géothermie Caraïbe II”, cofinancé par des fonds européens dans le cadre du programme Interreg-Caraïbe IV, et par le Fonds de coopération régionale. La Région Guadeloupe, chef de file de ce projet, a d’ailleurs encouragé la CARICOM et l’ensemble des pays qui la composent, à devenir des partenaires du développement de la géothermie dans la Caraïbe.
La Région Guadeloupe a en outre proposé de mettre sa méthodologie et son expertise au service d’autres états de la Caraïbe. Une proposition bien accueillie dans un contexte où les pays de la CARICOM sont confrontés au renchérissement croissant du coût du pétrole et donc de l’électricité produite à partir des hydrocarbures.
Enfin, poursuivant son action de promotion des entreprises guadeloupéennes à l’export dans la Caraïbe, la délégation de la Région Guadeloupe s’est entourée à la Barbade d’entreprises leader dans leurs activités, qui peuvent ainsi lier des contacts intéressants sur les marchés à fort potentiels de développement que constituent les pays caribéens.


Kanalreunion.com