Energies

La Réunion en avance sur les énergies renouvelables

Un message lancé au monde

Céline Tabou / 7 juillet 2010

A l’heure où Barack Obama tente de mettre en place une politique d’économie d’énergies, La Réunion est déjà en pointe dans ce secteur. Des mesures ont été prises ces dix dernières années afin de faire face aux changements climatiques, et engager une politique environnementale créatrice d’emplois et d’activités dans toute l’île.

La Réunion a réussi à prendre de l’avance sur les États-Unis, qui tardent à s’engager dans la transition vers l’après-pétrole. Les propositions de Barack Obama vont prendre du temps, avant d’être en vigueur, alors qu’à La Réunion, l’autonomie énergétique peut être atteinte d’ici 2020/25.
La Région Réunion a durant plus d’une dizaine d’années mis en œuvre une politique énergétique visant à réduire la pollution, et trouver des alternatives aux énergies fossiles. La préservation et l’utilisation des ressources naturelles de l’île ont permis d’anticiper l’impact des changements climatiques.
Énergie, biodiversité, gestion des déchets, assainissement et traitement des eaux usées, prévention des risques et mesures d’adaptation, ainsi que le Schéma d’aménagement régional (SAR), et l’évaluation environnementale et sociale sont les thèmes majeurs pris en compte par l’ancienne équipe de la Région, afin d’éviter les catastrophes naturelles qu’ont connues la France, la Chine et le Brésil. Mais aussi des projets visant à trouver une alternative contre les énergies fossiles, très polluantes, comme le pétrole, gaz naturel et houille.
Dans le but de résoudre les problèmes de chômage, pauvreté, hausse démographique et changements climatiques, la Région a lancé en 2007 l’Agenda 21. Il s’agit d’une « nouvelle approche de développement qui s’impose pour concilier, de manière globale, le développement économique, la cohésion sociale et la préservation du patrimoine naturel », a expliqué l’ancien président de la Région, Paul Vergès. Cet agenda entre dans le cadre d’orientations, telles que les changements climatiques, le soutien aux filières sociales et environnementales, et l’exemplarité de la collectivité.
En plus de ce dispositif, la Région a mis en place plusieurs plans visant à améliorer la qualité de l’air, avec le Plan Régional de la Qualité de l’Air, de l’eau, avec le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), mais aussi afin d’éliminer les déchets, avec le Plan Départemental d’Elimination des Déchets Industriels et Autres que Ménagers et Assimilés.


Kanalreunion.com