Energies

Le tournant du Danemark : ferme éolienne de Middelgrunden

Énergies renouvelables

Manuel Marchal / 12 décembre 2009

Les éoliennes de l’Ørensund se situent en mer au large d’une centrale thermique qui fonctionne au charbon. C’est le symbole de la transition entre les énergies fossiles et les énergies propres car cette infrastructure est d’abord un outil pour responsabiliser les citoyens.

Situé en zone sous le vent, Copenhague n’est pas le lieu idéal pour une ferme éolienne, même off-shore. Sur les côtes Ouest du Danemark sont implantées les installations les plus puissantes.
D’ailleurs, la puissance de la ferme éolienne de l’Ørensund est d’environ 40 mégawatts, soit l’équivalent d’une tranche de Bois-Rouge ou du Gol. La ferme éolienne de Middelgrunden alimente l’équivalent de 32.000 foyers, soit 3% de la consommation totale de l’agglomération de Copenhague. On est loin de la puissance fournie par des fermes situées dans l’Ouest du pays où 80 éoliennes peuvent fournir autant d’énergie que la centrale thermique du Port.
Un des buts est d’engager les citoyens dans une démarche citoyenne, de leur montrer ce que sont les technologies du développement durable et de souligner les tonnes de CO2 qu’elles permettent d’économiser. L’implantation off-shore de l’installation permet de bénéficier d’une ressource en vent suffisante malgré tout pour rendre possible l’investissement.
Le projet de la ferme de l’Ørensund a été mis en place en 1996. Les premiers appels d’offres ont été lancés en 1999, les marchés attribués la même année. En septembre 2000, les premiers travaux ont commencé et un an plus tard, les éoliennes de la ferme de Middelgrunden produisaient de l’électricité.
Ce sont des modèles ayant une puissance de 3 mégawatts pour un vent de 54 km/h. Les éoliennes fonctionnent à partir de 12 km/h de vent, et sont capables de produire de l’énergie tant que la vitesse du vent ne dépasse pas 90 km/h. C’est donc un modèle adapté aux pays tempérés.
Le rotor a un diamètre de 90 mètres, et la hauteur de la tour est supérieure à 90 mètres.
Actuellement, le Danemark tire 20% de son énergie des éoliennes, mais d’ici 2020, son objectif est d’atteindre 50%.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com