Energies

Les lampes LED : un éclairage domestique encore plus économe

Le mot du CAUE

Témoignages.re / 26 août 2011

Fin 2012, les lampes à incandescence auront disparu du marché. Pour les remplacer, des solutions innovantes et économes ont pris le relai. La lampe à diode électroluminescente (DEL pour les francophones et LED pour les anglophones) vient faire concurrence à la traditionnelle lampe basse consommation. En effet, autrefois utilisées pour des applications de signalisation, les LED se sont vues très récemment ouvrir le marché de l’éclairage grand public par la spectaculaire augmentation de leur puissance. Précisions avec le CAUE.

La disparition programmée des lampes à incandescence révolutionne le marché de l’éclairage domestique. Afin de proposer des solutions adaptées aux économies d’énergie, les grands groupes ont développé des ampoules moins énergivores.

Parmi elles : les LED, en plein essor à La Réunion.
Ces ampoules existent depuis déjà longtemps. Vous les côtoyez d’ailleurs tous les jours ! On les appelle plus couramment des diodes. Elles sont devenues indispensables à la vie quotidienne : voyant lumineux des appareils électroménagers, flash de téléphone portable, éclairage de tableau de bord de voiture, télécommande, témoin de veille des télévisions… La diode est partout !

Aujourd’hui, grâce aux progrès techniques récents, les LED peuvent servir à éclairer les pièces de votre maison.

Comment fonctionne une LED ?

Les LED ne contiennent pas de filament comme dans les ampoules, mais des couches de matériaux semi-conducteurs qui n’opposent aucune résistance au courant et n’entraînent donc pas de perte d’énergie.

Quand un courant électrique traverse les couches semi-conductrices, les électrons en surnombre rencontrent des atomes chargés positivement, ce qui dégage de l’énergie sous forme de lumière.

Concrètement, les bonnes vieilles ampoules à incandescence émettent des ondes sur tout leur spectre, chose qui a le gros désavantage d’élever la température du dispositif. Au contraire, la longueur d’onde des ampoules à LED est contrôlée dès leur fabrication. Elles n’émettent donc quasiment aucune chaleur et consomment beaucoup moins d’énergie. De plus, leur durée de vie s’en trouve considérablement rallongée.

L’allumage des LED est instantané et leur puissance lumineuse maximale immédiatement disponible. En outre, elles ne comportent pas de mercure, ce qui les rend plus facilement recyclables et moins nocives pour la santé et l’environnement.

Consommation, coût et durée de vie

Si le prix d’une LED est deux à trois fois supérieur à celui d’un éclairage classique, sa très faible consommation électrique la rend économiquement intéressante. En effet, une LED consomme jusqu’à 12 fois moins qu’une lampe halogène et 2,3 fois moins qu’une lampe basse consommation.

Son utilisation permet à la fois de réduire la note d’électricité et de garder un éclairage de qualité pendant de nombreuses années : la durée de vie d’une LED est estimée à 50.000 heures, contre 20.000 heures pour un éclairage classique.

Du point de vue esthétique

On peut équiper une maison de manière quasiment invisible avec des dispositifs LED de quelques millimètres camouflés dans les murs ou dans les plafonds. Ils sont visibles uniquement allumés. Plus d’abat-jours ou de plafonniers à acheter.


LED : risque potentiel sur la vue ?

L’utilisation des LED reste controversée à cause du trop de lumière bleu qu’elles peuvent contenir. La lumière produite affecterait la rétine. Particulièrement celle des enfants. Une exposition trop rude à une telle lumière pourrait favoriser la dégénérescence de la zone centrale de l’œil. Notons toutefois que la plupart des professionnels n’occultent pas ce “problème”, et mentionnent sur l’étiquetage la nécessité de ne pas regarder directement le flux lumineux de ces LED. Cela dit, pour éviter tout risque d’éblouissement, on trouve maintenant des LED à verre dépoli, entre autres. Enfin, une utilisation en éclairage indirect supprimera tout risque de nocivité.

Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement est gratuitement à votre disposition pour vous informer sur ce sujet. Pour prendre rendez-vous avec l’un de ses architectes-conseillers, téléphonez au 0262-21-60-86. Vous pouvez également consulter son site internet www.caue974.com


Kanalreunion.com