Energies

Les prix des carburants vont continuer à augmenter

Nouvelle illustration de l’urgence de l’autonomie énergétique

Manuel Marchal / 31 juillet 2012

Dans un communiqué diffusé hier à la presse, la Préfecture annonce que les prix des carburants seront plus chers mercredi. La raison invoquée est une hausse des cours, et la dépréciation de l’euro par rapport au dollar. Autant de facteurs sur lesquels La Réunion ne peut pas peser, et qui expliquent pourquoi l’autonomie énergétique est un objectif à atteindre d’urgence.

Le dossier exposé en page 4 présente des mesures de relance des énergies renouvelables en France. Comment ce plan sera-t-il décliné à La Réunion ? La question est d’importance du fait de notre potentiel d’une part, et d’autre part à cause de la nouvelle tombée hier : les produits carburants vont encore augmenter.
À La Réunion, toutes les marchandises transportées depuis le lieu d’importation ou de fabrication jusqu’au client final utilisent des véhicules fonctionnant avec du carburant vendu par les compagnies pétrolières. Toute hausse du prix plafond de ces carburants par décision préfectorale a des conséquences sur les prix de tous les produits, car le transporteur répercute cette hausse sur le tarif de son service au distributeur qui ensuite fait payer le consommateur. Ce dernier n’a pas la possibilité d’augmenter ses revenus comme les acteurs amont de la chaine, et il voit en conséquence son pouvoir d’achat diminuer.
Quand les Réunionnais produiront eux-mêmes leur énergie, il sera possible de connaître précisément le juste prix, car le carburant fossile sera remplacé par l’électricité fabriquée à partir d’énergies renouvelables réunionnaises.
Tant que cette autonomie énergétique ne sera pas acquise, toute sorte de raisons seront invoquées pour justifier les hausses des prix des carburants. Cette fois-ci, c’est le cours international des carburants et la dépréciation de l’euro par rapport au dollar qui sont invoqués, mais à aucun moment il n’est question de l’évolution du coût de production de la compagnie pétrolière sur toutes les opérations allant de l’extraction au raffinage, et de celui des différents intermédiaires qui interviennent dans la formation du prix du carburant avant son chargement sur le bateau à destination de La Réunion.

Manuel Marchal

Extrait du communiqué de la préfecture

« En application du nouveau mode de fixation des prix mis en œuvre depuis le 1er décembre 2010, les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion sont fixés en application des dispositions du décret n° 1333 du 8 novembre 2010 qui constitue, en l’état actuel du droit, le cadre de détermination des prix des hydrocarbures.

Il est à ajouter que ce régime établit un mécanisme qui permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix.

Il faut également rappeler que le dispositif de subventions accordées par le Conseil régional, la CCIR et les pétroliers, visant à maintenir les prix du sans-plomb et du gazole depuis le 1er mars, s’est achevé depuis le 30 juin 2012. En conséquence, depuis le 1er juillet 2012, les prix pour le sans-plomb et le gazole sont de nouveau appliqués conformément aux dispositions du décret du 8 novembre 2010, sans autre intervention.

Au cours des 15 jours ouvrables (du 2 au 20 juillet 2012) qui ont servi de calcul pour déterminer le prix de vente au 1er août, les cotations ont été à la hausse pour le sans-plomb et le gazole.

Ainsi, pour le super sans-plomb, la cotation a connu une hausse (+ 4,31%). De plus, l’euro s’est encore déprécié : 1,23 dollar contre 1,25 dollar le mois dernier. Le fret est en hausse modérée. Ces données contribuent à une augmentation du prix du litre de 3 centimes. Aussi, au 1er août 2012, le prix du litre de supercarburant est de 1,61 euro.

Comme pour le supercarburant, la cotation du gazole est en hausse (+ 4,61%). La dépréciation de l’euro accentue cette hausse dont le prix du litre s’établira à 1,26 euro.

La bonne nouvelle vient du gaz dont la cotation a encore fortement baissé (-18,95%).

Ce qui contribuera à diminuer la participation compensatrice par tonne des collectivités afin de maintenir la bouteille de gaz à un prix plancher de 15,00 euros, jusqu’au 31 décembre 2012, conformément à la convention signée entre le Conseil Régional de La Réunion, le Conseil Général de La Réunion d’une part et les sociétés SRPP, TOTAL REUNION, LYBIA OIL, PETREDEC REUNION, SIGLOI d’autre part. »

Les prix de quelques produits pétroliers

Produit Ancien prix Nouveau prix Différence
Super 1,58 euro/l 1,61 euro/l 3cts/l
Gazole 1,23 euro/l 1,26 euro/l 3cts/l
F.O.D. 0,86 euro/l 0,90 euro/l 4cts/l
Gaz 15 euros la bouteille 15 euros la bouteille


Kanalreunion.com