Energies

Objectif 100% de chauffe-eau solaires

Saint-André : Village solaire à Bras des Chevrettes

Témoignages.re / 5 mai 2010

En accord avec la population, Eric Fruteau, Maire de Saint-André, a décidé d’inscrire sa ville dans une démarche volontariste de développement durable. Pour agir au plus vite sur le plan de l’environnement, du traitement des déchets, des énergies renouvelables, de l’éducation, il a mobilisé ses services et des partenariats divers afin que la commune réponde au mieux aux exigences déclinées lors du Grenelle de l’Environnement.

Animée de cette forte volonté de développer son territoire dans le respect de l’environnement, la Municipalité de Saint-André a tissé des liens avec des partenaires clés. En mars 2009 notamment, passant du discours au concret, le maire a signé une convention avec l’ARER (Agence Régionale de l’Energie Réunion) marquant le début d’un projet intitulé “Alon Versa” (Alons Valoriser les Energies Renouvelables à Saint-André). Valoriser les énergies renouvelables au travers d’aménagements divers (constructions d’écoles HQE, pôle d’équipements, réhabilitation des complexes sportifs, éco quartiers, fermes solaires), impulser une large réflexion participative tant au niveau collectif qu’individuel, telle est l’ambition partagée avec la population pour que le développement durable soit au cœur de l’unité Saint-Andréenne.

En partenariat avec la CIREST et l’ARER, la commune de Saint-André fera bénéficier aux habitants les plus démunis de Bras des Chevrettes d’un projet intitulé “Village solaire”. Une enveloppe de 300.000 euros devrait permettre à plusieurs centaines de foyers de s’équiper en chauffe-eau solaires d’ici 2012.

L’île de La Réunion s’inscrit dans une logique d’indépendance énergétique à l’horizon 2025/2030. Cette démarche nécessite de mettre en œuvre des opérations de maîtrise de l’énergie à grande échelle. Le concept des villages solaires consiste en une installation massive de chauffe-eau solaires. L’objectif est d’assurer un développement de ces zones en y apportant une dimension de quartiers durables.
L’opération de Village s’effectue en 3 phases :

- 1ère phase : Diagnostic terrain sur le village solaire du 3 mai au 26 juin

- 2ème phase : Une première tranche d’installation des chauffe-eau solaires sur le village de Bras des Chevrettes débute au mois d’octobre 2010

- 3ème phase : Une deuxième tranche d’installation des chauffe-eau solaires compte tenu du nombre de logements à équiper.

Première phase : Diagnostic terrain

Ce diagnostic a débuté le 3 mai sur le quartier de Bras des Chevrettes.
Les ambassadeurs de la CIREST et de Saint-André réaliseront une enquête auprès des habitants de Bras des Chevrettes, Menciol, Mon Repos, Château et Sarabé. L’objectif est d’évaluer le nombre d’habitations individuelles ne disposant pas de chauffe-eau solaires individuelles afin d’apporter une aide aux habitants pour s’en équiper.
Suite à cette phase diagnostic qui se déroulera sur la période de mai à juin 2010, la deuxième phase Mise en Œuvre (installations de CESI avec un soutien financier de la CIREST et de la commune) débutera à partir du mois d’octobre. Selon le diagnostic réalisé, la commune et la CIREST financeront un potentiel d’installation de chauffe-eau solaires.
Une prime de 500 euros sera remise aux particuliers qui achèteront un chauffe-eau solaire sur la période de l’opération. Il s’agit d’une subvention de 250 euros CIREST et de 250 euros commune de Saint-André.
Une liste de professionnels du solaire sera remis aux particuliers afin qu’ils puissent les contacter. Pour bénéficier de cette prime, les ménages doivent être rattachés administrativement à la Mairie annexe de Bras des Chevrettes et faire partie du périmètre de l’opération.


Le contexte énergétique de La Réunion

A La Réunion, la consommation d’électricité a doublé en 15 ans.
Elle atteint aujourd’hui près de 5% par an (2000-2006) alors qu’en métropole, elle est environ de 1,8% par an.
Cette année, les mesures prises localement pour la Maîtrise de l’Energie commencent à se ressentir sur la demande en électricité. Cette dernière diminue progressivement depuis 2006.
Notre île importe 87% de ses ressources énergétiques, soit la totalité des ressources fossiles consacrées au secteur du transport et à la production électrique. L’île dispose néanmoins d’un fort potentiel en ressources locales (hydraulique, bagasse, soleil, vent) représentant 13% de son approvisionnement total. Ces ressources sont utilisées pour générer essentiellement de l’électricité et de la chaleur (eau chaude solaire, utilisation de la vapeur d’eau pour la production électrique des centrales thermiques, charbon bagasse, …).
Par ailleurs, il est à noter que le développement des systèmes photovoltaïques et éoliens reste en constante progression. Près de 1% de la production électrique de l’île est généré par ces installations.

(Source : Observatoire de l’Energie Réunion (OER), Bilan énergétique de l’Ile de La Réunion 2007 – version grand public.)


Rentabilité d’un chauffe-eau solaire à l’achat

Prix à titre indicatif pour un chauffe-eau solaire (CES) : 2.500 euros de matériel + 300 euros de pose pour un logement de 3-4 personnes.


Le temps de retour sur investissement quant à l’acquisition d’un CES est de 6 années au lieu de 8 années, grâce à l’aide CIREST–Saint-André de 500 euros/CES.


Kanalreunion.com