Energies

Relance des études sur la géothermie à La Réunion

Lutte pour l’autonomie énergétique

Témoignages.re / 13 novembre 2014

Dans un communiqué, le BRGM confirme l’intérêt de prospections pour identifier des gisements pour la géothermie à La Réunion. Cette relance des études montre tout le temps perdu à cause de la décision de Didier Robert d’arrêter le projet de centrale géothermique à la Plaine des Cafres.

JPEG - 57.1 ko

« Mettre en évidence les secteurs les plus favorables à la géothermie et réduire les risques géologiques et environnementaux associés constituent les enjeux d’un nouveau projet mené par le BRGM à La Réunion.
Le BRGM va en effet relancer les études du potentiel géothermique à La Réunion. Ce projet a pu voir le jour grâce à l’appui financier de la DEAL et de l’Ademe et sera mené en partenariat avec le Parc National de La Réunion, la Région, le Laboratoire Géosciences de l’Université de La Réunion, et le Laboratoire Magma et Volcan de l’Université de Clermont-Ferrand.

Ce projet se focalisera sur des zones situées en dehors du cœur du parc national, en cohérence avec la Charte du parc national, qui interdit les forages d’exploitation en cœur de parc national et avec l’avis du 5 juin 2013 du Ministère du Développement Durable, garant du bien inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.
Les études auront pour but non seulement de définir les zones les plus appropriées au développement de la géothermie moyenne et haute température au regard du potentiel géothermique du sous-sol, mais également des besoins énergétiques avérés et à venir et des contraintes environnementales. Outre les programmes de prospection géothermique passés, il intégrera les études récemment publiées par l’Université de La Réunion ainsi que les acquisitions géophysiques héliportées récemment faites sur l’île.

Premiers résultats dans 6 mois

L’objectif est de délivrer au cours du 1er semestre 2015 une carte synthétique des différents éléments d’analyse et de contrainte, mettant clairement en évidence les secteurs à priori les plus favorables au développement de la géothermie.
De plus, des recommandations pour la poursuite de l’exploration de ces secteurs seront alors proposées afin de réduire les risques géologiques et environnementaux pour l’exploitation de la géothermie sur l’île.
Ces travaux s’intègrent pleinement dans le SRCAE (Schéma Régional du Climat de l’Air et de l’Energie) dont l’objectif est de définir les orientations et les objectifs, à l’échelle de la région et à l’horizon 2020 et 2030, en matière de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. »


Kanalreunion.com