Energies

Sainte-Rose : au-delà de l’autonomie énergétique

Avec l’eau, le vent et le soleil

Témoignages.re / 18 mai 2011

Sainte-Rose a signé hier une convention avec l’Agence régionale de l’énergie Réunion. C’est l’occasion de donner un coup de projecteur sur une commune qui fournit à notre île une grande partie de son électricité produite à partir des énergies renouvelables.

Membre associée de l’ARER, la commune de Sainte-Rose est impliquée de longue date dans la valorisation des énergies nouvelles. La convention signée hier par le maire Bruno Mamindy-Pajany avec l’Agence régionale de l’énergie Réunion avait pour but de formaliser le partenariat entre les deux structures.

La commune de Sainte-Rose dispose sur son territoire d’importantes ressources d’énergies renouvelables.

Certaines de ces ressources sont déjà exploitées, ce qui permet à Sainte-Rose de produire plus d’énergie que sa population n’en consomme :

- la centrale hydroélectrique de la Rivière de l’Est, qui produit 80MW

- La centrale photovoltaïque de EDF EN, qui produit 15MW

- La ferme éolienne de Piton Balmann, qui produit 6MW

Certaines ressources sont en cours d’études pour une exploitation prochaine :

- les énergies de la mer, avec une potentialité d’exploiter l’énergie osmotique en sortie de la centrale hydroélectrique de La Rivière l’Est.

En complément de ces importantes ressources, la Mairie de Sainte-Rose a d’ores et déjà mis en place un certain nombre d’actions afin d’améliorer la performance
énergétique sur son territoire :

- Village Solaire de Bois Blanc - Bel Air, qui consiste en une aide financière aux ménages afin de s’équiper en système d’eau chaude solaire, en partenariat avec la CIREST, le CCAS de Sante-Rose, la Caisse d’Épargne et l’ARER

- La sensibilisation de la population, notamment des plus jeunes, avec des actions d’éducation en milieu scolaire, notamment durant la semaine du
développement durable…



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La CRE a lancé un appel d’offre pour l’implantation d’éoliennes dans les départements suivant : la Corse, Les DOM. Qu’en pensez-vous ?
    Il s’avère que pour participer à l’appel d’offre, un procés verbal du conseil municipal portant sur le désir ou non de la volonté d’installer dans la commune des éoliennes est nécessaire, pourquoi est-il aussi long pour prendre une telle décision ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com