Energies

Sainte-Suzanne lauréate des Rubans du développement durable

Projet Ville solaire

Témoignages.re / 7 novembre 2009

Le jury 2009 des Rubans du développement durable — animé depuis 2003 par l’AMF, l’AMGVF, le Comité 21 et Dexia et composé de 13 partenaires nationaux —, labellise 12 nouvelles collectivités territoriales pour leurs politiques globales et concrètes de développement durable.

La commune de Sainte-Suzanne est labellisée pour sa stratégie en faveur de l’efficacité énergétique : “Sainte-Suzanne, ville solaire, l’autonomie énergétique”.
Le jury a salué « la réussite de cette démarche au vu des défis environnementaux, sociaux et économiques de ce territoire d’Outre-mer. Sainte-Suzanne a non seulement réussi le défi technique de l’autonomie énergétique, mais elle a su s’ouvrir à la problématique sociale de la précarité énergétique ».

Le label 2009, attribué pour une durée de 2 ans (2009-2011), peut être affiché à l’entrée du territoire par un panneau signalétique. Il sera renouvelé en 2011, si la vitalité de la démarche est toujours démontrée.

La cérémonie de remise des distinctions des Rubans du développement durable 2009/2011 aux 12 lauréats se tiendra le 8 décembre au Sénat, en présence de Gérard Larcher, président du Sénat (sous réserve), de Jean-Marie Pelt, président de l’Institut européen d’écologie et président du jury, et des présidents des partenaires de l’opération. À l’issue de la remise des Rubans du développement durable, un moment d’échange privilégié avec les élus lauréats sera organisé spécialement pour la presse.

« Le développement durable a complètement repensé la manière dont les collectivités conduisent leurs politiques », souligne le président du jury Jean-Marie Pelt, président de l’Institut européen d’écologie.
Ces 12 collectivités territoriales sont en effet à l’origine d’une dynamique nouvelle sur leur territoire qui dépasse leur seul champ de compétences : elles développent une force de conviction, d’action et d’engagement auprès de leurs interlocuteurs économiques, éducatifs, associatifs, et citoyens. Témoin, le travail réalisé sur le territoire de la Gironde où 5 collectivités ont été labellisées par les Rubans depuis deux ans. Les collectivités situées au Sud de la Loire sont cette année bien représentées sur la carte de France des territoires durables actifs.

(Plus d’infos sur : www.rubansdudeveplopementdurable.com)


Palmarès 2009

• Communes lauréates

- Ayen
(19) “L’Agenda 21 local”
- Blanquefort (33) “Démarche globale d’Agenda 21”
- Clermont-Ferrand (63) “Agenda 21 - démarche d’achats durables”
- Grenoble (38) “Grenoble Facteur 4”

- Mérignac
(33) “L’Agenda 21 de Mérignac en actions”
- Sainte-Suzanne (97) “Ville solaire, l’autonomie énergétique”

• Structures intercommunales lauréates

- Communauté de communes du Pays des Herbiers
(85) “L’Agenda 21 en marche”

- Communauté de communes des Véziaux d’Aure
(65) “L’Agenda 21 local”
- Syndicat intercommunal d’assainissement de Valenciennes (59) “L’Agenda 21 local”
- Syndicat mixte des transports en commun du Territoire de Belfort (90) “Optymo, une nouvelle ère est possible”

• Conseils généraux lauréats
- Conseil général de la Gironde (33) “L’Agenda 21”
- Conseil général de l’Hérault (34) “L’Agenda 21”


Un processus de sélection rigoureux, un jury très exigeant

Avant d’obtenir leur labellisation, les démarches présentées par les 12 collectivités retenues par le jury ont su franchir les étapes difficiles du processus de sélection :
- Le dossier de 10 pages envoyé par les candidats suite à l’appel national à candidature devait répondre aux 4 critères définis d’une politique globale de développement durable.
- Le dossier a été ensuite instruit par le Comité 21, qui a confronté les informations fournies, avec un entretien téléphonique auprès du responsable opérationnel du dossier.
- Le jury est l’étape cruciale dans le processus de labellisation des lauréats. Représentatif de la pluralité des voix et de l’envergure nationale de l’opération, il permet la confrontation des expériences, des connaissances et perceptions de chacun quant à l’avancée du développement durable sur les territoires. Les vifs débats ont abouti à l’énoncé de recommandations pour chacun des candidats.


Qui est dans le jury ?

Le jury, présidé par Jean-Marie Pelt, président de l’Institut européen d’Écologie, est constitué d’une personnalité associée issue du monde universitaire, Cyria Emelianoff, et des représentants des 13 partenaires des Rubans : l’Association des maires de France (AMF), l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF), le Comité 21, Dexia, l’Assemblée des départements de France (ADF), l’Association des petites villes de France (APVF), l’Association “Notre Village”, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), la Délégation interministérielle à l’aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT), le Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE), “La Gazette des communes”, “Environnement magazine” .


Qui anime les Rubans ?

Les Rubans du développement durable distinguent des collectivités territoriales qui conduisent des politiques globales efficaces au service du développement durable des territoires.
Ils sont animés depuis 2003 par l’Association des maires de France, l’Association des maires de grandes villes de France, le Comité 21 et Dexia, et rassemblent aujourd’hui 13 partenaires : l’AMF, l’AMGVF, le Comité 21, Dexia, l’ADF, l’APVF, l’Association “Notre Village”, l’ADEME, le CNFPT, la DIACT, le PNUE, la Gazette des communes, Environnement magazine.


Kanalreunion.com