Energies

SEAWATT : un projet réunionnais pour l’autonomie énergétique

Lancement de la 2ème phase du démonstrateur de conversion de l’énergie de la houle à Saint-Pierre

Témoignages.re / 24 mars 2010

Le 2 mars dernier, le Comité de labellisation du Pôle de Compétitivité Capénergies, pôle dédié aux énergies sans émission de gaz à effet de serre, a labellisé le projet SEAWATT, confirmant ainsi son caractère innovant et son intérêt dans le cadre du développement des énergies de la mer.

Cette labellisation constitue une étape importante pour le projet en cette année 2010 puisqu’en juillet-août, SEAWATT terminera la 1ère phase d’études d’impact et engagera la 2ème phase :

- Poursuivre la consultation de tous les partenaires de La Réunion (pêcheurs, associations de défense de l’environnement, Parc Marin, ex-DRAM)

- Engager un deuxième tour de table pour le financement du démonstrateur qui permettra de produire.
La labellisation de SEAWATT entérine la reconnaissance nationale du projet et s’avère un sésame précieux pour accéder à certains financements qui sont dédiés, de façon privilégiée, aux projets labellisés par des Pôles de Compétitivité, en particulier le Grand Emprunt, les aides et prêts d’Oseo Innovation et les prêts et participations de la Caisse des dépôts et consignation, notamment.
Dans le cadre de la procédure de labellisation, SEAWATT a pu, grâce au soutien de Capénergies et avec l’appui de sa représentation réunionnaise Temergie, le cluster énergie réunionnais, renforcer certains éléments administratifs du dossier et la valorisation des axes d’innovation développés à La Réunion.

SEAWATT : convertisseur d’énergie de la mer

Le Pelamis est un convertisseur d’énergie des vagues semi immergé. C’est un ensemble de segments cylindriques liés entre eux linéairement par des articulations. Lors du passage des vagues le long de la machine, le mouvement de chacun des cylindres par rapport aux autres est amorti par des vérins hydrauliques.
La capacité maximale totale de génération d’un seul Pelamis est de 750kW. L’ensemble des génératrices envoie l’électricité produite dans un câble haute tension qui court le long de la machine vers un transformateur situé dans le nez du Pelamis.
La sortie du transformateur est conduite jusqu’au fond sous-marin par un ombilical flexible de connexion, lui-même relié ensuite à un câble haute tension statique sur le fond marin. L’électricité produite est amenée jusqu’au rivage et enfin vers une connexion adéquate au réseau.
La structure est ancrée au large (off-shore) dans des profondeurs supérieures à 50 mètres par un mouillage unique dispersé qui lui permet d’être libre et de se maintenir perpendiculaire à la direction principale de la houle.

Une innovation réunionnaise

Partant de la technologie Pelamis, le projet de SEAWATT est de l’adapter pour optimiser les rendements énergétiques obtenus et intégrer une fonction de stockage.
Pour ce faire, SEAWATT a engagé d’importants travaux d’études apportant une plus-value technologique essentielle au système Pelamis de base.
Parmi les axes d’innovation développée à La Réunion, l’utilisation de l’azote sous pression pour le lissage de l’énergie produite, lissage qui renforcera la qualité de l’énergie transmise aux réseaux.

Développement la valeur ajoutée réunionnaise

SEAWATT a obtenu du constructeur de la technologie Pelamis que la majeure partie de la fabrication soit faite localement à La Réunion.
En effet, les éléments en acier pourront être fabriqués et assemblés par des industriels locaux qui disposent déjà des infrastructures de grosse chaudronnerie.
Par ailleurs, SEAWATT envisage de créer, à terme, une équipe d’exploitation et de maintenance qui sera formée à cet effet.


Les atouts de SEAWATT


Prédictibilité : Les fronts de houle sont prévisibles à 3 jours

- Facteur de marche :
2.500 h par an contre 1.400 h pour le PV ou l’éolien.

- Faible impact :
Le système ne nécessite aucune emprise foncière.

- Souplesse :
Les Pelarnis se déconnectent en 20 minutes et peuvent être remorqués.

- Endurance :
Les Pelamis sont conçus d’abord pour résister aux houles cycloniques et à l’environnement marin.

L’entreprise SEAWATT a été créée en 2008 par Philippe Marconnet, dirigeant de l’entreprise néo calédonienne SRP, et par Patrice Galbois, dirigeant de l’entreprise réunionnaise COREX.
COREX est aujourd’hui une des principales entreprises du secteur des énergies renouvelables à La Réunion.
Située sur la technopole Technor, elle participe à de nombreux programmes de recherche et fait référence, à La Réunion, pour la qualité de ses réalisations, son esprit d’innovation (système de fixation spécifiques aux zones cycloniques) et son implication sociétale (Technopole, Reunion Angels, GERRI, Réunion île Verte, Licence ENR IUT de Saint-Pierre).


Kanalreunion.com