Energies

Utilisons l’énergie du soleil

Les Réunionnais éclaireurs dans la lutte pour l’environnement —3—

Manuel Marchal / 11 août 2011

Quatre ans après les premières plantations d’arbres, le Parti communiste réunionnais tient une conférence extraordinaire au cours de laquelle est adopté le Plan de survie. Dans ce document, un volet consacré à l’énergie appelle à utiliser des ressources présentes en abondance pour constituer le socle du développement. Le soleil en fait partie.

Le pays au 100.000 chauffe-eau solaires, voilà comment il est aujourd’hui possible de décrire La Réunion. Mais cette réussite saluée doit à la volonté des élus que les Réunionnais se sont choisis.
Quand en 1971 est décidée la plantation de dizaines de milliers d’arbres dans la plaine des Galets, la population peut prendre conscience que c’est elle qui peut agir pour améliorer son cadre de vie.
Dans le monde, 1971 est la fin de la convertibilité du dollar en or. Comme aujourd’hui, le dollar était la monnaie d’échange mondiale, et c’est en dollar que sont payés les barils de pétrole produits.
Deux ans après la fin de la convertibilité du dollar en or, le soutien militaire apporté par les USA à Israël allait accélérer les événements : le monde connaît le premier choc pétrolier. Les pays exportateurs commencent en effet d’exiger de l’Occident qu’il paie un prix davantage en rapport avec les richesses qu’il est possible de produire à partir du pétrole. Jusqu’alors, un baril de pétrole n’était payé que quelques dollars.
Pour beaucoup de pays, le premier choc pétrolier allait être responsable de profondes remises en cause. Il allait aussi accentuer la crise économique.
À La Réunion, la pénurie d’emploi ne cesse de s’aggraver.
Deux ans après le Choc pétrolier, face à la crise le PCR décide d’organiser une conférence extraordinaire. Elle sera marquée par l’adoption du Plan de survie. Ce document est le premier qui expose concrètement comment produire de l’électricité à partir des énergies renouvelables afin de limiter les importations et de créer des emplois à La Réunion dans ce domaine.
Parmi les énergies mises en avant, il y a le soleil.
Ces orientations publiées en 1975 furent ensuite mises concrètement en pratique dès que les conditions institutionnelles eussent été réunies. En 1998, la Région est présidée par Paul Vergès, le dirigeant qui a lancé l’opération de boisement de la Plaine des Galets au Port. L’année suivante, c’est l’annonce de l’objectif d’autonomie énergétique avec les énergies renouvelables. À partir de là, l’accent est mis sur le développement de l’exploitation de l’énergie solaire avec des premières réalisations et des projets concrets qui remplissent les cartons. Toute cette dynamique vient d’être brisée par l’UMP. Gageons que les Réunionnais ne tarderont pas à reprendre cette marche en avant qui avait fait de notre peuple un éclaireur dans l’intégration de l’énergie solaire dans l’économie d’un pays.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Pourquoi ,à la Réunion c’est permis et en métropole trop réglementé,(je parle des cas,non isolés de rejet des dossiers par des organismes du genre:enviremental,pression des élus,DDE,Monuments historiques,etc,etc....Nous avons bien notre Tour Eiffel, ((monument moderne,au regard des anciennes autres belles demeures et palais de notre belle capitale !Qui demande à cette illutre Dame de Fer de se mettre au diapason du temps passé ?)) Allons,"Messiers les vieilles barbes",un peu de modernisme,’un mariage°vieux-jeune°n’est pas immoral, de mème les alliances des gens de couleur différente ont donné la majorité de tres bons résultats .
    Et n’oubliez pas,sans vouloir offencer quiquonque,nous,(et vous aussi)somment en 2011,c’est à dire au début du 3 ieme millénaire, et vous souhaitent d’y vivre le plus longtemps possible.

    Mes cordiales et respectueuses salutations.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com