Environnement

21 millions d’euros pour l’économie réunionnaise

Le Port-La Possession : extension de la station d’épuration

Manuel Marchal / 9 septembre 2009

Afin de répondre à l’augmentation de la population et pour créer les conditions d’un recyclage partiel des eaux usées, le syndicat intercommunal d’assainissement Le Port-La Possession (SIAPP) a lancé le chantier de modernisation et d’extension de la station d’épuration. L’investissement est un co-financement du SIAPP, du FEDER (Europe), de l’État, de l’Office de l’eau et de la Région.

En pleine crise du BTP, plusieurs collectivités s’illustrent en proposant aux entreprises des chantiers conséquents. Le Port et La Possession unissent leurs efforts pour mener à bien l’extension et la modernisation de la station d’épuration du syndicat intercommunal d’assainissement (SIAPP). Lancé en février dernier, les travaux doivent se terminer en mars 2011 sans que la station actuelle ne voie son activité interrompue. C’est un investissement de 21 millions d’euros qui permet d’atténuer la crise pour les entreprises réunionnaises. Il a trois objectifs principaux. Tout d’abord, ce chantier vise d’une part à mettre aux normes une station construite en 1989. Ensuite, il s’agit d’anticiper sur la croissance de la population et des activités économiques. Enfin, la technique de purification permettra de recycler tous les jours 8.000 mètres cubes d’eau afin de les affecter à l’arrosage des espaces verts et à des procès industriels qui n’ont pas besoin d’eau potable. Ce volume recyclé correspond à 27% de la production quotidienne d’eau potable par la commune du Port, précise Jean-Yves Langenier, maire du Port.
De 900 mètres cubes par heure, la capacité de traitement sera de 1.600 mètres cubes par heure, et il sera possible d’augmenter cette capacité à 2.600 mètres cubes par heure. Actuellement, la station est dimensionnée pour traiter les effluents de 33.000 équivalents habitants alors qu’elle accueille les déchets de 50.000 équivalents habitants. Lors de la mise en service du nouvel équipement, la capacité sera de 87.000 équivalents habitants, soit de quoi répondre à l’accroissement démographique des deux collectivités.
Jean-Yves Langenier rappelle que le recyclage de l’eau est un projet vieux de quinze ans. Il va enfin pouvoir être réalisé. Il explique également que le financement de la part du SIAPP se fait dans des conditions très favorables, résultat d’une convention signée avec l’Agence française de développement.
Enfin, Laurent Escande, chef des travaux pour la SOGEA, le maître d’œuvre, note que des solutions innovantes sont mises en pratiques, ce qui permet sur un espace réduit (60% de 2,5 hectares) d’apporter une solution pour l’assainissement d’une agglomération de 87.000 équivalents habitants. Il est à noter que si la nouvelle station doublera la capacité de l’actuelle, elle aura la même emprise foncière. Elle répond donc à une contrainte forte, commune à toute La Réunion : la rareté du foncier.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com