Environnement

70% de la population mondiale en proie au manque d’eau

Un grave problème qui s’accentuera avec l’augmentation de la population et le changement climatique

Témoignages.re / 16 février 2016

Les scientifiques de l’Université de Twente aux Pays-Bas ont mesuré la part de la population mondiale affectée par la pénurie d’eau douce.

JPEG - 82.9 ko
La sécheresse sévit dans le Sud de Madagascar. (photo Jean-Louis Vandevivère – CC by 2.0)

La moitié des personnes menacées par la pénurie d’eau douce habitent en Inde et en Chine, les autres sont en Australie, au Bangladesh, au Nigéria, au Mexique et au sud-ouest des Etats-Unis (la Californie, le Texas et la Floride), annonce The New York Times, citant les résultats de la recherche publiée dans la revue Science Advances.

La Russie, le Brésil et le Canada ainsi que l’Europe centrale et orientale ne rencontrent pas de problèmes liés au manque de l’eau.

Au total, environ deux tiers de la population mondiale, soit 4 milliards de personnes, connaissent régulièrement (plus d’une fois par mois) de graves problèmes provoqués par la pénurie d’eau douce, chiffre qui dépasse largement les estimations initiales, selon lesquelles, le nombre de personnes en manque d’eau ne dépassait pas 3,1 milliards.

Les résultats de la recherche ont été obtenus à l’aide d’un modèle informatique qui a permis aux scientifiques de diviser la Terre en zones d’une surface supérieure à 3.100 kilomètres carrés, d’analyser le besoin mensuel en eau dans chacune d’elles et d’estimer les ressources aquatiques.

L’eau recouvre 70% de la surface du globe et représente un volume d’environ 1.400 millions de mètres cubes. Les réserves d’eau douce représentent moins de 3% du total (près de 40 millions de mètres cubes), et seulement 1% est accessible à l’homme. Pour l’instant, ce volume suffit plus ou moins mais la population mondiale augmentant, les besoins en eau s’accentuent, alors que les ressources restent stables.

Selon un rapport publié par l’Onu en 2015, les réserves en eau sont très inégalement réparties sur la planète : 85% des habitants de la Terre vivent dans la partie majoritairement aride de la planète.

L’Onu prédit que d’ici 2030, la demande en eau pourrait dépasser sa production de 40%. L’Agence centrale du renseignement (CIA) américaine avait quant à elle placé le problème des ressources en eau parmi les plus grandes menaces de notre époque.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Ce manque d’eau est relatif , car là ou il n’y a pas d’eau sur terre on peut aller prendre l’eau qu’il y a dans l’atmosphère .

    Il y a de l’eau dans l’air sous forme de vapeur d’eau et on peut capter cette eau en réalisant artificiellement le phénomène de la condensation qui génère les pluies , en mettant en contact de l’air chaud ou de l’air froid avec la surface d’ un matériau plus froid ou plus chaud . Si la différence de température entre celle de la surface du matériau utilisé est suffisamment importante pour créer un choc thermique , elle va permettre la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant , phénomène qui produira des goutes d’eau qui vont se déposer sur la surface du matériau utilisé .

    Pour alimenter en eau les régions les plus arides on pourrait y installer sur terre ou dans l’atmosphère (à l’aide de ballon atmosphérique )des dispositifs permettant de produire une certaine quantité d’eau par ce phénomène de la condensation .
    Mais on peut aussi aller chercher l’eau là ou elle se trouve , dans les fleuves les lacs , les nappes phréatiques , la mer qui peut être dessalée , et la transporter là où on en a besoin grâce à des grosses canalisations , mais aussi construire de grandes retenues artificielles pour retenir l’eau qui tombe sur terre lorsqu’il pleut .

    Mais comme les populations des régions arides n’ont pas toujours les moyens financiers pour réaliser les équipements nécessaires pour aller chercher l’eau la où elle se trouve , il faudrait que les pays riches les aident à le faire ou que soit créée une organisation internationale qui pourrait gérer la solidarité nécessaire entre tous les peuples de la terre pour que chaque être humain puisse avoir accès à l’eau potable en quantité suffisante .

    L’eau est un des éléments indispensables à la vie , et la croissance de la population mondiale dans les zones les plus pauvres de la planète va en faire enjeu international qui risque de provoquer des conflits sanglants dans certaines régions du monde où l’eau est rare et par conséquent doit être non seulement protégée mais distribuée équitablement entre tous les hommes qui peuplent ces régions .

    Il y a très longtemps les hommes ont fait la guerre du feu , aujourd’hui ils font font la guerre pour avoir du pétrole ou d’autres sources d’énergie, demain ou après demain ils feront la guerre pour avoir un peu d’eau . Ceux qui gèrent la planète devraient prendre ce problème vraiment au sérieux car quand les guerres commencent on ne les maitrisent pas toujours et ce serait vraiment dommage que la planète puisse s’embraser pour une histoire d’eau .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com