Environnement

A la découverte des écosystèmes marins sur coulée de lave

BIOLAVE 2011

Témoignages.re / 24 novembre 2011

Créée il y a 20 ans, l’Agence pour la Recherche et la Valorisation Marine (ARVAM) est un Centre de Ressources Technologiques (CRT) labellisé par le Ministère de la Recherche. Cette association mobilise son équipe de scientifiques particulièrement dans l’océan Indien, et accompagne les décideurs et les organismes de recherche par la diffusion de résultats récents et adaptés aux nouvelles problématiques.
Depuis 2004, l’équipe étudie régulièrement la biodiversité marine et ses évolutions au Sud de l’île de La Réunion. Elle y développe des méthodes et des indicateurs.
L’île de La Réunion est un observatoire presque unique au monde car l’activité volcanique y est fréquente et les coulées de lave se déversent souvent dans l’océan. Il est ainsi possible d’y observer la reprise de la vie sous-marine sur les laves vierges des éruptions récentes.

Le projet BIOLAVE est lié aux découvertes faites en 2004 et 2007 suite aux éruptions volcaniques où de nouvelles espèces de poissons ont été décrites, dont une espèce qui porte le nom de Symphisanodon pitondelafournaisei.
Les principaux partenaires (Ori, Vie Océane, Pareto, Asconit Communication, Le Muséum de la Rochelle, etc.), ont préparé les expéditions dès le début de l’année 2011 avec notamment 26 plongées exploratoires du secteur pour mieux caractériser les habitats ainsi que les secteurs préférentiels, en vue de recenser la biodiversité lors des plongées scientifiques à venir.
Plusieurs recherches complémentaires peuvent maintenant être organisées, se découpant en deux grandes périodes de plongées, d’opérations et de relevés scientifiques :

- 15 novembre–15 décembre 2011 : Biodiversité des eaux peu profondes,

- 15 février–15 mars 2012 : Biodiversité des eaux profondes.
La diversité biologique des fonds marins sur coulée de lave va pouvoir être étudiée selon de nombreux paramètres, et comparée à d’autres situations.
Il devrait être possible de modéliser la dynamique de colonisation sur 30 ans, puisque il y a eu des coulées de laves de 1977 à 2007.
Cette projection sera également utile à la connaissance du récif corallien de l’Ouest de l’île qui a, lui, 8.000 ans.
Les analyses scientifiques issues des expéditions BIOLAVE seront importantes pour aider à la préservation de nombreuses espèces animales et végétales, et notamment à la restauration des récifs coralliens, lesquels sont fortement menacés par les activités humaines et le changement climatique.

Les grands objectifs et les résultats attendus

Les principaux objectifs d’inventaire et de recherche appliquée sont :

- Préciser les richesses écologiques et la biodiversité, notamment réaliser un état des lieux des habitats sous-marins (et des masses d’eau, en lien avec la DCE) ;

- Assurer un recensement précis d’un grand nombre d’espèces ;

- Expliciter les fonctionnements écologiques et la recolonisation par la nature dans ce contexte spécifique ;

- Définir les conséquences des coulées de lave ;
Des résultats immédiats sont attendus, pour la constitution de base de données ainsi que des recommandations pour la gestion des milieux.
Le projet d’ampleur internationale permettra par ailleurs des échanges de grande valeur scientifique sur les observations et découvertes, et préfigurera peut-être de nouveaux projets de recherche à mener.
Enfin, un pôle d’excellence sur cet écosystème exceptionnel prend forme et contribue au rayonnement de l’île.

Les projets de recherche du programme scientifique

BIOLAVE se focalisant sur l’amélioration globale des connaissances sur la structure et le fonctionnement des éco-systèmes marins de ce secteur volcanique de La Réunion, ce sont plusieurs sujets de recherche qui seront menés conjointement, mobilisant des équipes scientifiques spécifiques. Chaque projet contribue à une avancée scientifique dans son domaine tout en permettant une contribution significative à la connaissance de la diversité marine outre-mer, au travers de ses habitats et des espèces qu’ils contiennent.

• Pour faire partager l’aventure

Un site Internet sera alimenté chaque jour pendant les phases d’expédition, et présentera le reste du temps les avancées scientifiques obtenues : http://www.arvam.com/biolave

Plusieurs produits de communication sont également prévus :

- une exposition fin 2012 à l’Aquarium de la Porte Dorée à Paris ;

- une exposition permanente dans le nouveau parcours de la Maison du Volcan ;

- Deux films qui sortiront en 2012, pour Thalassa ; et “BIOLAVE, le trésor des abysses”, présenté par Asconit Communication (une co-production K Production/Panacoco/Antenne Réunion) ;

- un beau livre ;

- Des publications scientifiques.


Kanalreunion.com