Environnement

Amélioration notable des cours d’eau, encore attendue sur les nappes souterraines

Conséquence d’un important nombre de jours de pluie

Témoignages.re / 17 juillet 2015

Les mesures effectuées par l’Office de l’eau Réunion montrent que les précipitations du mois de juin 2015 améliorent l’état quantitatif des cours d’eau mais que l’effet n’est pas perceptible sur les niveaux piézométriques des nappes souterraines.

JPEG - 191 ko

En ce qui concerne les cours d’eau, 7 stations sur 9 présentent des débits médians supérieurs aux normales saisonnières et les débits sont en hausse sur les cours d’eau de l’Est et du Sud. Les principaux excédents se retrouvent dans l’Est, le Nord-Est et l’Ouest du département. On relève notamment +282 % sur la Rivière Saint-Jean, +165 % sur le Bras Panon, +145 % au Tévelave, +105 % sur le Bras des Lianes et +100 % sur le Bras Noir à la Plaine des Palmistes.

Les maximums de saison sont dépassés ou égalés sur ces 5 stations de mesure. La Rivière Saint-Suzanne et la Rivière des Marsouins présentent également des débits médians supérieurs aux normales saisonnières avec des excédents respectifs de +85 % et +52 %. Dans les secteurs Nord et Sud, les cours d’eau profitent moins des précipitations de la saison des pluies.

Le débit médian mensuel de la Rivière Saint-Denis reste conforme aux normales saisonnières (+7 %) malgré la baisse enregistrée par rapport au mois de mai. Le débit médian de la Rivière Langevin à Saint-Joseph affiche une valeur inférieure à la moyenne interannuelle avec un déficit de -36 % pour le mois de juin.

En ce qui concerne les ressources en eau souterraines, les niveaux piézométriques moyens sont globalement à la baisse sur l’ensemble du département à l’exception des secteurs de la Plaine des Palmistes, des hauts de Saint-André et de Saint-Gilles. Sur les 17 stations suivies, 9 indiquent un état de déficit et 7 d’entre elles sont fortement déficitaires (contre 4 au mois de mai).

Les principaux déficits se retrouvent ainsi dans le Nord, le Nord-Est et le Sud avec -159 % à Pierrefonds (minimum connu dépassé), -96 % à la Ravine Blanche à Saint-Pierre, -75 % à Sainte-Suzanne, -60 % à Saint-Denis et -56 % à la Plaine du Gol à Saint-Louis et à Sainte-Marie. Le secteur du Port présente également des niveaux piézométriques inférieurs en moyenne aux normales saisonnières de -29 %.

Certains secteurs sont marqués par des niveaux piézométriques supérieurs aux normales saisonnières. Ces excédents concernent essentiellement les nappes de Saint-Gilles (+95 %), Saint-Paul ville (+75 %), Saint-Benoît (+48 %), la Plaine des Palmistes (+36 %) et Saint-Louis les Cocos (+13 %). Un effet bénéfique des précipitations du mois de juin devrait se faire sentir dans les prochains mois sur l’état quantitatif des ressources en eau souterraine.


Kanalreunion.com