Environnement

Bejisa : Nassimah Dindar demande la reconnaissance immédiate de l’état de catastrophe naturelle

Appel au gouvermement

Témoignages.re / 3 janvier 2014

Dans un communiqué, la présidente du Conseil général demande la publication d’un arrêté par le gouvermement.

Suite au passage du cyclone tropical Bejisa au plus près des côtes réunionnaises, ce jeudi 2 janvier 2013, la Présidente du Conseil Général, Nassimah Dindar, exprime son entier soutien aux sinistrés de cette catastrophe naturelle et tient à saluer le travail de celles et ceux qui se sont mobilisés au plus fort du phénomène pour venir en aide aux Réunionnais. Elle regrette cependant le décès d’une personne et présente ses sincères condoléances à la famille de la victime. Elle présente par ailleurs ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Alors que le cyclone s’éloigne désormais de La Réunion, la Présidente du Conseil Général demande à au Gouvernement, compte tenu des dégâts très importants occasionnés par Bejisa, que la solidarité nationale soit pleinement activée afin que La Réunion puisse, le plus rapidement possible, faire face à l’adversité. A ce titre, elle demande la prise sans délai d’un arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ainsi que la mobilisation de tous les moyens possibles pour venir en aide, financièrement et logistiquement, à la population et aux Collectivités locales.

Par ailleurs, Nassimah Dindar informe que le Conseil Général a commencé à activer la solidarité départementale en faveur des Réunionnais sinistrés. Cette solidarité départementale se traduit en trois points :

-  La remise en état des routes départementales : le service des routes est pleinement mobilisé depuis le 2 janvier et l’approche du cyclone. Elle le restera jusqu’à ce que toutes les routes départementales soient de nouveau praticables et sécurisées.
-  Les aides d’urgence aux agriculteurs, touchés de plein fouet par le cyclone et qui ont enregistré des pertes considérables, seront mises en œuvre dans les meilleurs délais
-  Les habitants sinistrés, et remplissant les conditions préalables, pourront très rapidement s’appuyer sur le dispositif départemental d’aide à l’amélioration de l’habitat.

« La Réunion ne se relèvera qu’à condition que la solidarité joue à tous les niveaux, Communes, Département, Région et Etat », souligne Nassimah Dindar.


Kanalreunion.com