Environnement

Bilan de la saison cyclonique 2012-2013 à La Réunion

Météo

Témoignages.re / 10 décembre 2013

Bien qu’en léger recul par rapport à l’exercice précédent, l’activité perturbée s’est maintenue à un niveau soutenu en 2012-2013 dans le Sud-Ouest de l’océan Indien, avec une saison cyclonique qui, au bilan final, a affiché une activité quasiment normale, que ce soit en terme de nombre de jours d’activité perturbée ou de nombre de jours cycloniques.

Un seul élément s’écartant quelque peu de la norme climatologique est toutefois à souligner, à savoir le nombre élevé de cyclones s’étant développés, puisque sur les dix tempêtes tropicales formées, sept se sont transformées en cyclone tropical, une proportion remarquable, sans être exceptionnelle toutefois (lors de la saison 2001-2002 – celle du cyclone DINA – sur onze tempêtes tropicales formées, neuf avaient atteint le stade de cyclone tropical mature).

La saison 2012-2013 s’est caractérisée par une longévité importante, s’étalant sur sept mois, d’octobre à mai, avec un démarrage à la fois précoce et une fin très tardive. Sur les dix météores de cette saison, quatre ont eu une influence sur les terres habitées, mais seul le cyclone HARUNA a fait des victimes (à Madagascar).

La dernière fois que l’on avait observé sept cyclones sur le bassin, c’était lors de la saison 2006-2007, celle du cyclone GAMEDE, pour lequel La Réunion était passée en alerte rouge (à deux reprises d’ailleurs). Puis, près de 6 années se sont écoulées sans la moindre alerte cyclonique, la plus longue période de calme dans l’histoire récente de La Réunion. Et le hasard a voulu que La Réunion renoue avec les alertes cycloniques en cette saison 2012-2013, durant laquelle sept cyclones ont, également, été observés sur le bassin.

Tout comme pour GAMEDE en février 2007, DUMILE a nécessité un passage en alerte rouge (puis une phase de sauvegarde). C’était début janvier 2013 et il s’agissait d’ailleurs de la deuxième alerte rouge la plus précoce (derrière l’alerte rouge de DANIELLA de décembre 1996). Bien que sa trajectoire ait fait passer son centre beaucoup plus près de La Réunion que cela n’avait été le cas pour GAMEDE, l’influence de DUMILE a cependant été moindre, que ce soit en durée ou en terme de force de vents ou de quantités de pluies.

Si DUMILE a été un cyclone de faible puissance, il a toutefois généré d’importants dégâts sur le plan agricole et des infrastructures. Il a constitué une piqûre de rappel, remémorant à ceux qui l’auraient oublié que La Réunion demeure une terre de cyclones. Par ailleurs, il a également eut une effet bénéfique pour la reconstitution des ressources d’eau.

FELLENG a également apporté un arrosage conséquent quelques semaines plus tard (malgré une distance importante de passage au plus près). Les deux épisodes pluvieux associés au passage de ces deux météores auront grandement contribué à la forte pluviométrie du mois de janvier 2013, sauvant ainsi la pluviométrie de la saison chaude, puisque janvier aura été le seul mois excédentaire de toute la période allant de décembre 2012 à avril 2013.

A l’arrivée, grâce aux précipitations apportées par DUMILE et FELLENG, la saison des pluies 2012-2013 a pu afficher un bilan quasi normal ; seule la frange littorale ouest de l’île a été déficitaire, la région Sud, qui avait le plus souffert de la sécheresse ces dernières années, bénéficiant pour sa part d’un arrosage nettement excédentaire.

Sans l’occurrence de ces deux épisodes DUMILE et FELLENG, on peut même affirmer que la question de l’eau serait rapidement devenue extrêmement préoccupante au sortir de la saison des pluies, tant les premiers mois suivants de la saison sèche allaient s’avérer calamiteux en terme de pluviométrie, avec une sécheresse particulièrement sévère affectant l’île (la période de six mois allant de mai à octobre ayant été la plus sèche depuis 1970 – i.e. depuis 43 ans)...

Dans le domaine météorologique, les cyclones tropicaux sont un mal nécessaire, car la ressource en eau de nombre d’îles tropicales en est fortement tributaire. La saison cyclonique 2012-2013 en a été une illustration criante à La Réunion.


Kanalreunion.com