Environnement

Cartographie des habitats marins et état de santé des récifs coralliens avec le FED

Nouvelles campagnes scientifiques du Xe Fonds européen de développement

Témoignages.re / 9 février 2016

Le second Comité de Pilotage du programme du Xe Fonds européen de développement (FED) – volet régional / océan Indien s’est réuni dans les locaux du Conseil Départemental de Mayotte.

JPEG - 38.4 ko

Dans notre région, les actions de ce programme financé par l’Union Européenne, se concentrent sur la gestion durable du patrimoine naturel de Mayotte et des îles Eparses, et sont le fruit d’un partenariat entre le Conseil Départemental de Mayotte, la collectivité des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) et l’Agence Française de Développement (AFD).

Après une première campagne sur l’évaluation de la qualité des eaux, deux campagnes d’acquisition de connaissances ont eu lieu au cours du mois de novembre 2015 dans le cadre de ce programme.

La première campagne s’inscrit dans le cadre d’un projet d’évaluation de l’état des peuplements ichtyologiques des bancs récifaux du large porté par le Centre Universitaire de Formation et de Recherche (CUFR) de Mayotte et l’IFREMER, et vise à cartographier les habitats naturels des bancs du Geyser et de la Zélée. Cette première étape, essentielle pour un échantillonnage efficace, sera complétée par deux missions d’étude des populations de poissons en 2016.

La seconde campagne a permis de compléter les inventaires de la biodiversité récifale et d’assurer le suivi de l’état de santé des récifs coralliens de l’archipel des Glorieuses. Portée par l’IRD, elle a pour objectif la mise en place de stations de suivi pérennes, l’établissement d’une cartographie des habitats et l’évaluation du degré de connectivité des populations entre sites voisins, notamment avec les écosystèmes récifaux de Mayotte. Deux missions similaires auront lieu en 2016 à Mayotte puis à Europa.

Les données collectées au cours de ces campagnes sont indispensables pour l’élaboration d’indicateurs pertinents de l’état de santé des populations ichtyologiques et des récifs coralliens de Mayotte et de îles Eparses. Les diagnostics établis devraient ainsi permettre la mise en place de mesures de gestion du patrimoine naturel adaptées, notamment dans les Parcs Naturels Marins de Mayotte et des Glorieuses.


Kanalreunion.com