Environnement

Chronique d’un déclin consenti

Les voitures électriques en Chine

Témoignages.re / 21 juillet 2012

Délaissées en France, les inventions françaises migrent vers les labos et chaînes de montage en Chine.

Cette nouvelle : « Déploiement massif de voitures électriques en Chine » pourrait s’inscrire dans la rubrique : "Le monde change de bases", mais l’Occident préfère contempler son nombril.

Durant des décennies, la France a été en pointe dans le domaine des inventions concernant les véhicules électriques.
Mais ces avancées se sont régulièrement heurtées aux lobbies des pétroliers et des constructeurs de moteurs thermiques fonctionnant au moyen d’énergies fossiles.
Aujourd’hui, les technologies françaises sont développées par les chercheurs chinois et aussitôt mises en œuvre par les industriels chinois, puissamment aidés (et non pas freinés comme en France) par des structures institutionnelles dédiées.
Résultat, c’est en Chine que se développent chaque jour un peu plus les véhicules du 21ème siècle dont l’énergie est fournie par d’immenses parcs produisant de l’électricité en ayant recours à tout l’éventail des énergies inépuisables.
À La Réunion, puissamment aidé par Michel Vergoz et ses amis PS de La Réunion, Didier Robert a tourné le dos aux énergies du futur. Lesquelles nous auraient permis d’économiser 600 millions d’euros chaque année. Plus d’un demi-milliard d’euros à investir chaque année, notamment dans une véritable révolution des modes de transport collectifs et individuels.
Le monde change de bases, certes, mais en France et à La Réunion, certains préfèrent s’enliser dans l’illusoire confort de l’habitude, oubliant que gouverner, c’est prévoir.

Aimé Habib

* En 2011, la population chinoise active occupée était de 779,95 millions de personnes, dont 311,2 millions vivaient en ville. Pour les déplacements de ces urbains et périurbains, il y a 300 millions de vélos et scooters électriques et 10.000 bus "pure electric" équivalant 150.000 véhicules particuliers, transportant à chacune de leur rotation 1 demi million de personnes. Ce sont ainsi 800.000 personnes quotidiennement transportées en utilisant une énergie non polluante.


Déploiement massif de voitures électriques en Chine

Conformément aux objectifs du Pr Ouyang Minggao, Directeur du Laboratoire national de la sécurité automobile et de l’économie d’énergie de l’Université Tsinghua, 20.000 voitures électriques seront mises en circulation à Hangzhou, en Chine. Ce projet pilote permettra également de mettre en place un réseau de recharge intelligent.

Avec ses 8 millions d’habitants, Hangzhou mène un projet à la hauteur de sa taille. La ville chinoise commencera le mois prochain, et jusqu’à fin 2013, le déploiement d’une flotte de 20.000 véhicules électriques. Il s’agit de Kandi KD501, des voiturettes de 2 mètres 63 disposant de 80 km d’autonomie avec une vitesse de pointe de 70 km/h. Ce projet XXL, six fois plus important qu’Autolib, est mené avec une vision globale de la voiture électrique. Parallèlement à ces mises en circulation, un réseau de points de recharge et d’échange de batterie sera mis sur pied. Grâce à la participation financière du fournisseur d’énergie local, un réseau électrique intelligent (Smart Grid) utilisera les batteries des voitures branchées comme réserves d’énergie. Les batteries étant louées comme sur une Renault électrique, l’utilisateur ne se souciera pas de leur état et n’aura donc pas de réticence à ce que cet organe soit sollicité par le réseau électrique lorsqu’il n’utilise pas sa voiture.
 

A l’autre bout du monde, en Israël, Better Place débute actuellement la commercialisation de la Renault Fluence sur un réseau de recharge là aussi planifié. Better Place prévoit la commercialisation de 100.000 Renault Fluence électriques.

(Source Cent.fr)


Kanalreunion.com