Environnement

Course contre la montre pour sauver notre Patrimoine mondial

29 largages de Dash 8 en deux jours

Témoignages.re / 7 novembre 2011

L’incendie qui ravage les Hauts du Sud-Ouest depuis le mardi 25 octobre 2011 est maintenant sous contrôle. Attaqué en force au sol à partir du ciel, les Dash et les hélicoptères bombardiers d’eau se relayent, il commence à rendre les armes sur plusieurs des points les plus chauds. Il laisse derrière lui un insoutenable spectacle de désolation. En 10 jours, il a eu le temps de dévorer près de 2.900 hectares, pour la plupart situés dans la zone la plus protégée du Parc national. Plusieurs espèces rares, certaines endémiques, de flore et de faune prospéraient dans ce secteur. Elles sont désormais détruites.

Samedi en début de soirée, la préfecture indiquait que les améliorations sur les fronts de l’incendie sont particulièrement nettes sur le secteur du Piton des Orangers et du Maïdo, à l’extrême Nord. Elles le sont également sur le flanc Sud, où seuls quelques foyers résiduels se sont manifestés dans la journée samedi. Le flan Ouest reste le plus difficile à maîtriser.

Par ailleurs, note la préfecture, les sapeurs-pompiers ont poursuivi le long de ce front des travaux forestiers et des travaux de génie civil (accès à la forêt, par des layons, création de pare-feux…). Au total, 940 personnels ont été engagés samedi, dont 678 au feu. Ces effectifs ont été soutenus dans leur tâche par les deux Dash, qui ont effectué quatorze largages en matinée, et six hélicoptères, dont quatre bombardiers d’eau.

Les Dash ont effectué sept largages chacun. Leur action coordonnée s’avère être très efficace pour accélérer le refroidissement des points chauds et pour aider les sapeurs-pompiers engagés sur le terrain, qui luttent contre le feu depuis plus de dix jours maintenant, malgré la fatigue et la difficulté du combat contre les flammes.

Hier soir, indiquait à la préfecture, la zone Est du sinistre était sous surveillance, aucun point chaud n’y est observé depuis plusieurs jours.
Le feu était circonscrit sur les secteurs du Piton des Orangers-Maïdo et du Sud ; ces zones restaient sous surveillance, aucun point chaud n’y était actif après traitement en cours de journée.

Sur le Nord-Est de l’incendie, la lisière comprenait des foyers résiduels ; des points chauds y étaient encore actifs.
L’essentiel des points chauds était concentré sur la zone Ouest, notamment sur la zone de Trois-Bassins où la lisière était encore active.
Les travaux de forestage et de génie civil se poursuivent sur trois secteurs : Piton des Orangers, Piton Fougères et l’Eperon.
727 personnels ont été engagés sur le théâtre des opérations hier, dont 416 au feu. 125 personnels supplémentaires assurent des patrouilles de surveillance.

Ces effectifs ont été soutenus dans leur tâche par les 2 Dash qui ont effectué 15 largages entre 6h et 10h30, ainsi que par 2 hélicoptères bombardiers d’eau.

À noter que l’enjeu pour les pompiers est désormais d’éteindre totalement le sinistre avec ce mercredi, date à laquelle, selon Météo France, le vent devrait se remettre à souffler avec vigueur.

Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com