Environnement

Cyclone Dumile : l’activité reprend à La Réunion

Premier cyclone depuis six ans, alerte rouge levée à 20 heures jeudi, plus de 50.000 abonnés toujours privés d’électricité

Témoignages.re / 4 janvier 2013

Pas de cyclone depuis 2007, cette période exceptionnelle d’accalmie vient de se conclure à La Réunion. L’œil du cyclone Dumile est passé jeudi à 13 heures au plus près à 95 kilomètres des côtes. Dans les zones habitées, les vents ont atteint 150 kilomètres par heure. Sur le littoral, les vagues ont dépassé 10 mètres. Au plus fort de la tempête, 125.000 foyers étaient privés d’électricité. Une partie du radier de la rivière Saint-Etienne a été emportée dans le Sud de l’île. Des perturbations sont donc à attendre entre Saint-Louis et Saint-Pierre.

JPEG - 70.8 ko
Suite du passage du cyclone Dumile l’ile de La Reunion.

Moins de 24 heures après le passage de Dumile à moins de 100 kilomètres des côtes de La Réunion, l’activité redémarre progressivement. L’Ouest et le Sud sont les deux régions les plus touchées.

En 2007, le cyclone Gamède avait emporté le pont d’une route nationale sur la rivière Saint-Etienne. Dans l’attente de la mise en service d’un nouveau pont, un ouvrage provisoire a été construit dans le lit de la rivière. Jeudi, il a été détruit par la crue. Dans les prochains jours, ce sera la conséquence principale du passage de ce cyclone.

C’est actuellement la période des vacances scolaires et des congés du BTP. Aussi les perturbations de la circulation resteront limitées à condition que ce dégât du cyclone soit rapidement réparé.

Cela faisait six ans que La Réunion n’avait pas été touchée par un tel phénomène. Mercredi, tous les rayons des magasins ont été pris d’assaut. En quelques heures, tous les stocks d’eau minérale, d’huile, de sucre, de bougie et de pile ont trouvé preneur. Depuis mercredi soir, les deux aéroports ont été fermés, ils vont rouvrir aujourd’hui.

Jusqu’à 125.000 foyers privés d’électricité

Jeudi matin, à l’approche du cyclone, le préfet a décidé de déclencher l’alerte rouge à partir de 10 heures : toute sortie est interdite. Les services de secours sont les seuls habilités à circuler.

À 2000 mètres d’altitude, les vents ont rapidement dépassé 170 kilomètres par heure. Dans les bas, des pointes ont été relevées dans le Sud à 150 kilomètres par heure. Le vent a entrainé des chutes d’arbres sur les lignes électriques. Après un pic de 125.000, 81.700 foyers étaient toujours privés d’électricité jeudi soir, moins de 60.000 l’étaient ce vendredi matin.

Dès 5h30 vendredi, 330 agents d’EDF ont commencé à inspecter tout le réseau afin de lancer les réparations au plus vite.

Presque toutes les communes ont été aussi privées d’eau. Pendant quelques jours, il sera nécessaire de boire de l’eau minérale ou de faire bouillir plusieurs minutes l’eau du robinet avant de la consommer.

Depuis ce vendredi matin, l’activité commence à reprendre. Les principaux axes routiers sont dégagés. La route du littoral a réouvert à partir de 8h20. L’heure est au nettoyage.

La tension persiste

Après être passé à moins de 100 kilomètres de l’île, le cyclone Dumile a commencé à s’évacuer vers le Sud. Cette amélioration a amené le préfet à lever l’alerte rouge jeudi à partir de 20 heures.

Dans son journal de jeudi soir, Télé Première a rapporté un affrontement entre les habitants d’un quartier du bas de la rivière à Saint-Denis situé à quelques centaines de mètres de la préfecture à Saint-Denis et des policiers. Ces derniers ont voulu faire rentrer des personnes qui avaient bravé l’interdiction de circuler. Cet épisode montre que le cyclone ne fait pas redescendre la tension sociale qui persiste à La Réunion, une île où 50% de la population est contrainte de vivre sous le seuil de pauvreté.

 Manuel Marchal 


Kanalreunion.com