Environnement

Déchets de films plastiques

Témoignages.re / 13 juillet 2010

De plus en plus de journaux et de magazines sont emballés sous films plastiques.

Que faire de ces films d’emballage ?

1- Trois grandes familles de plastique composent actuellement les films d’emballages :
a) les polyéthylènes.
b) les plastiques à base de matière végétale : ils sont biodégradables et/ou compostables. La biodégradabilité est valide pour une norme EN 13432, le caractère compostable correspond à d’autres normes qui permettent l’utilisation en agriculture ou horticulture.
c) les plastiques “fragmentables”, additives ou “à durée de vie maîtrisée” : ils sont tous à base de polyéthylène et de substances qui favorisent la fragmentation du matériel et accélèrent ainsi sa dégradation dans le milieu naturel.

Cependant, les produits issus de cette dégradation ne sont pas bioassimilables au sens de la norme FN 13432. Dans l’attente d’une hypothétique normalisation de l’oxo-dégradation, ce type de plastique ne correspond pas à la norme officielle et ne peut donc être éligible “biodégradable”.
(Source CNEP, Association NEOSAC, www.alembal.com.)

2- Le recyclage qui existe à La Réunion :

Depuis peu, la totalité des Communautés de Commune accepte dans les bacs dédiés au tri sélectif les films et sacs flexibles en polyéthylène, ces films et sacs doivent être vides et propres. Ces films sont recyclés localement.
Par contre, les films biodégradables et les films en plastique à durée de vie maîtrisée ne sont pas recyclés.
De plus, il faut savoir que lors du recyclage, les différentes familles de plastique ne doivent pas être mélangées. Actuellement, faute d’indication suffisante sur les films, le tri est difficile.

3- Gestion du déchet :

Le meilleur déchet est celui que nous ne produisons pas. Avant de jeter, il faut toujours favoriser le réemploi. Puis, en fin de vie selon le type de plastique, en fonction de l’offre de traitement locale, des destructeurs sont à privilégier :

- le composteur ou l’enfouissement pour les plastiques de la famille végétale ou “bioplastique” selon la norme EN 13432 (réemploi en tant que sac poubelle, sac à déchets verts…)

- le recyclage pour le polyéthylène propre (bac jaune, borne d’appoint volontaire, déchetterie)

- l’enfouissement est à notre connaissance actuellement la seule alternative dans les autres cas.

La SREPEN


Kanalreunion.com