Environnement

Des meubles écolos et à bas prix à partir de palettes de bois usagées

Inauguration des meubles de l’ACI “Palettes vertes”

Sophie Périabe / 16 juin 2011

Après un an et demi d’activités, l’ACI (Atelier chantier d’insertion) “Palettes vertes” de Trois-Bassins a inauguré hier les premiers meubles issus de palettes de bois et qui ont trouvé leur place dans les Maisons de quartier de la commune.

Le 1er décembre 2009, la commune de Trois-Bassins lançait le projet “Atelier chantier d’insertion”. L’objectif de l’ACI “Palettes vertes” est de permettre à une douzaine de personnes de la commune de suivre une formation rémunérée tout en valorisant des palettes de bois usagées.
« C’est une démarche innovante puisqu’elle associe économie, social et environnement », explique fièrement le maire de Trois-Bassins, Roland Ramakistin.

Onze hommes et une femme ont ainsi été formés en menuiserie agencement/ébénisterie. Durant toute une année, après une remise à niveau, ils ont suivi des cours théoriques et pratiques pour fabriquer des bureaux, bibliothèques, chaises et bancs qui servent aujourd’hui à meubler les quatre Maisons de quartier de la commune. « Sur notre territoire, nous travaillons pour que traitement et valorisation des déchets deviennent une réalité », ajoute le maire de la commune.

Concrètement, l’ACI a signé un partenariat avec la société Métal Réunion située au Port afin de récupérer les palettes de bois gratuitement. Avec le soutien de BAC Réunion, association intermédiaire spécialisée dans les chantiers de seconde œuvre du BTP et de l’aménagement paysager, les salariés apprennent à travailler ce bois. « A partir de palettes usagées, on déstructure, on enlève tous les clous, puis on restructure ce bois », précise Vincent Dennemont, encadrant de l’ACI.

Se meubler autrement

Un « partenariat gagnant pour tout le monde, puisque les déchets sont valorisés », note Marc André Hoarau de BAC Réunion. La municipalité est doublement satisfaite, puisque sur la première cession de 15 salariés, 2 se sont orientés vers un CAP, 7 ont profité de ce tremplin pour trouver un emploi et 4 ont renouvelé l’expérience. « L’objectif était de 30% de sortie positive, on est à 80% », ajoute une élue de la commune.

D’autre part, le maire de Trois-Bassins a pour ambition de pérenniser l’ACI et pourquoi pas la transformer en entreprise d’insertion.
Plusieurs entreprises sont intéressées par ces nouveaux meubles écolos et pas chers, notamment des bailleurs sociaux. Mais la pérennisation de cette activité dépendra des résultats de l’étude de faisabilité économique menée actuellement.

Si les Réunionnais changent eux aussi leur regard sur ces palettes de bois, le pari sera réussi.

 Texte et photos SP 


Kanalreunion.com