Environnement

Dos d’Âne devient un « Village solaire »

Grâce à l’utilisation du chauffe-eau solaire

Céline Tabou / 8 décembre 2012

L’élue de Dos d’Âne, Mirelle Hoareau a présidé la séance publique de lancement du « Village solaire de Dos d’Âne ». Sous l’égide de « c’est simple d’économiser », la commune de La Possession, en partenariat avec le TCO, l’Agence Régionale Énergie Réunion et le CCAS de la ville, a choisi Dos d’Âne pour lancer cette opération.

JPEG - 52.4 ko

Dans la démarche de transition énergétique à travers le projet régional “La Réunion, Île solaire” ainsi que les lois du Grenelle de l’environnement, dont GERRI, les habitants du village seront dotés de chauffe-eau solaire en remplacement des chauffe-eau électriques et à gaz. Ce dispositif sera mis en place sur une année du 7 décembre 2012 au 6 décembre 2013 pour 82 foyers avant de se développer plus durablement.

« Maitriser l’énergie »

Dos d’Âne compte 522 habitants, dont 69% n’étaient pas équipés, « c’est pour cette raison que nous avons décidé d’encourager les habitants à s’équiper et à les aider à travers nos partenariats », a précisé Mirelle Hoareau. Face « au fort potentiel d’énergie » pouvant être généré à Dos d’Âne à travers le remplacement des chauffe-eau électriques ou à gaz en chauffe-eau solaire, le projet permet de lutter contre la précarité énergétique. Pour cela, une enveloppe de 41.000 euros a été mise en place, correspondant à 82 primes « Village Solaire », cette mesure vise à « impulser l’action Maitrise de l’Énergie », éclaire le dossier de presse du TCO/Mairie/ARER.

Parmi les raisons qui ont poussé ces quatre partenaires à choisir Dos D’Âne, c’est la position géographique du village, qui se trouve en bout de réseau, et il est victime de délestage et coupure d’électricité. Dans un tel contexte, des études ont été menées par l’ARER ainsi qu’un diagnostic appuyant le lancement de l’opération à Dos d’Âne. Ce partenariat tient à offrir aux personnes un « développement durable et opérationnel », a souligné l’élue de La Possession. Dos d’Âne n’est pas le seul village à avoir bénéficié de cette opération, avant lui, le Plate à Saint-Leu, la Ravine à Marquet au Port et l’Éperon à Saint Paul, a rappelé le représentant du TCO. Le TCO, l’ARER et la commune prévoient également un village solaire à la Grande Ravine Piveteau à Trois-Bassins.

Dans une démarche de protection de l’environnement, le représentant du TCO a expliqué qu’ « investir aujourd’hui pour demain. On est au cœur du problème, nous devons travailler et modifier notre comportement pour sauvegarder notre planète ».

Des aides financières à l’équipement

De son côté, le CCAS de La Possession s’est engagé à donner une prime de 500 euros aux 82 foyers qui le souhaiteront. En effet, les riverains devront remplir un dossier pour pouvoir recevoir cette aide publique afin de se faire rembourser l’installation du chauffe-eau solaire. À l’occasion de cette séance publique, les représentants du CCAS et le CréA-Sol (Crédit – Accompagnement – Solidaire) de la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse ont signé une convention, afin de permettre aux personnes en difficultés de profiter d’un micro crédit social.

De leur côté, les solaristes se sont engagés à réduire le coût d’installation du chauffe-eau solaire et ont indiqué, comme le représentant de Sunzil, à « informer, conseiller et soutenir les habitants qui souhaiteront s’équiper ». Au-delà de la question environnementale, le représentant de CréA-Sol a dit que ce dispositif permettait une réduction d’impôt de 52% et des facilités de paiement à travers un crédit bancaire à 5% sur une durée de 3 à 36 mois pour un montant de 500 à 3.000 euros.

Une bonne partie de la population présente à cette séance publique a fait savoir leur intérêt pour le dispositif qui pourrait leur permettre d’économiser leur facture d’électricité. En effet, comme l’a exposé Marie-Thérèse, habitante de Dos d’Âne, « peu de gens sont au courant, mais il est certain qu’ils voudront s’équiper ». De son côté, l’ARER s’est engagée à contrôler l’installation du chauffe-eau solaire et a continué à informer la population.

Céline Tabou

JPEG - 21.1 ko


Kanalreunion.com