Environnement

Ecoles, collèges, lycées, université : les jeunes voient vert

Semaine du développement durable : que faire aujourd’hui

Témoignages.re / 3 avril 2010

57 projets (sur 143 au total) de la Semaine du développement durable émanent d’établissements d’enseignement, de la maternelle jusqu’à l’université. Les jeunes sont non seulement le public principal de la SDD, mais figurent aussi en bonne place parmi ses participants.

Sainte-Rose, jeudi matin, les deux premières des six classes de primaires invitées à découvrir leur commune sous l’angle des énergies renouvelables font leur entrée dans la salle Yves Montand. Après la diffusion d’un film sur le problème général de l’énergie, suivi d’un second film sur les projets d’autonomie énergétique à La Réunion, les enfants sont répartis par groupe. A l’intérieur de la salle, Laurent Bleriot, de la société Bioalgostral, leur explique avec des mots simples le projet de production de biodiesel à l’aide de micro-algues. A l’extérieur, Dominique Jean-Charles, du service communication d’EDF, décrit le fonctionnement des panneaux photovoltaïques et des éoliennes à l’aide de maquettes. Il pose la question : quelles sont les cinq sources d’énergie renouvelable ? Le soleil, l’eau et le vent sont facilement trouvés. Les deux autres - la biomasse (les déchets végétaux) et la géothermie - laissent les enfants plus perplexes. Mais leur attention est captée. Car les enseignants le savent bien, et c’est ce qui explique aussi la place croissante des actions pédagogiques autour du développement durable dans l’éducation : les enfants et de nombreux adolescents “accrochent” aux projets pédagogiques autour du développement durable. Ils s’investissent dans les projets et l’on a pu voir hier, au premier jour de la SDD, le fruit de travaux réellement intéressants.

« Les enfants seront les citoyens de demain et nous souhaitons qu’ils soient le relais des messages du développement durable auprès de leurs parents » commente Bertrand Avice, responsable du service du développement du territoire de Sainte-Rose, organisateur de cette journée de vulgarisation.

Des milliers de jeunes concernés

Tout est dit. Les jeunes sont le public principal de la Semaine du développement durable.
D’autres exemples pris au hasard. Le rectorat fait diffuser le film “Citoyen du monde” aux 86 classes des écoles du Port. Les ingénieurs de l’ARER vont à Sainte-Suzanne expliquer aux enfants les enjeux des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement. La Poste diffuse à partir d’aujourd’hui un CD de chants de la chorale Mitri réunissant des élèves des écoles Centrale et Bory Saint-Vincent de Saint-Denis. Ce CD pourra servir de support pédagogique pour d’autres écoles.

Les premiers villages du développement durable, à Bras Panon, l’Entre-Deux et Le Port, ont vu défiler le public scolaire. Et il en sera ainsi dans les sept autres villages DD qui se suivront jusqu’à la fin de la semaine. D’une façon ou d’une autre, ce sont plusieurs milliers de jeunes qui seront mis en présence de toutes les questions que soulève le développement durable.


Kanalreunion.com