Environnement

Inde : des conséquences importantes pour le monde

Perturbations climatiques

Témoignages.re / 10 août 2012

En Inde, les pluies de mousson sont insuffisantes pour envisager une récolte de riz conforme aux prévisions.

Avec la deuxième population de la planète, l’Inde est l’un des principaux consommateurs et producteurs de nourriture. La survenue d’une sécheresse dans le pays aurait des conséquences importantes pour le reste du monde.
Cette semaine, le ministre de l’Agriculture, Sharad Pawar, a dit que 400 des 627 districts de l’Inde avaient reçu des pluies de mousson insuffisantes, mais qu’il était de la responsabilité des provinces affectées de déclarer l’état de sécheresse. Les pluies de mousson déterminent la quantité de riz plantée.
Tandis qu’un phénomène El Niño faible à modéré se développe dans l’océan Pacifique, le Département météorologique indien a indiqué, le 2 août, qu’il était fort probable que le pays ne reçoive pas suffisamment de pluies d’ici la fin de la saison, en septembre, et a déclaré la mousson insuffisante (moins de 90 pour cent de la moyenne sur 50 ans), ce qui équivaut à un état de sécheresse.
L’élévation de la température des eaux de surface dans le centre et l’Est de l’océan Pacifique annonce la formation d’un nouvel El Niño, un phénomène climatique qui se manifeste généralement par des perturbations des saisons des pluies et une diminution des précipitations en Amérique centrale, dans le Sud de l’Afrique, en Australie, en Indonésie, aux Philippines et en Inde.
La FAO a indiqué que l’insuffisance des pluies de mousson en Inde aurait un impact sur la production mondiale de riz, mais qu’on s’attendait malgré tout à ce que le volume de la production mondiale augmente par rapport à l’année précédente. « Contrairement aux tendances observées sur les marchés du maïs et du blé, les prix du riz sont demeurés étonnamment stables après avoir augmenté de 2 pour cent en mai », a indiqué la FAO dans sa mise à jour sur le riz publiée le 6 août. « En raison d’approvisionnements et de stocks abondants de riz, la probabilité d’un rebond des prix au cours des prochains mois est minimale, même si la future orientation des prix du riz demeure incertaine ».


Kanalreunion.com